La mairie de Nîmes en juin 2020 (© AM)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Le retour au pouvoir des talibans laisse craindre des persécutions, en particulier pour les employé.e.s  afghan.e.s ayant travaillé pour l’armée française et les ONGs françaises, pour de nombreuses  minorités afghanes, pour les femmes et les membres de la communauté LGBTQIA (lesbienne, gay,  bisexuelle, trans, queer, intersexe et asexuelle).

Est-il nécessaire de rappeler que les forces de l’armée française sont intervenues en Afghanistan fin  2001 sur décision du président de la République, Jacques Chirac, et que cet engagement suivi du  retrait de nos troupes fin 2014 puis celui de l’armée américaine, à la fin de ce mois d’août, ont  conduit à la dramatique situation actuelle contraignant de nombreux.ses afghan.e.s à fuir leur pays ?

Ces derniers jours, des dizaines de maires, français et étrangers, ont lancé un appel pour accueillir  des réfugié.é.s afghan.e.s dans leur ville et travaillent déjà avec les collectivités locales à organiser  des structures d’accueil.

Le groupe nîmois d’Europe Ecologie Les Verts (EELV Nîmes) souhaite que la ville de Nîmes se joigne à  cet élan de solidarité en accueillant dignement des réfugié.e.s afghan.e.s selon les  recommandations du Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés :
– Proposer d’ouvrir des centres de premier accueil, ayant pour vocation d’informer, d’offrir  une mise à l’abri temporaire, d’identifier les enfants non accompagnés et de les orienter vers  les services de protection de l’enfance pour une prise en charge immédiate.
– Veiller à offrir un accompagnement de qualité aux demandeurs d’asile durant leur procédure  en incluant dans les dispositifs d’accueil des médiateurs interculturels et en permettant aussi  l’apprentissage du français.
– S’assurer de l’accès effectif aux soins.

La France, pays des droits de l’Homme, doit faire preuve d’humanité, être fidèle à ses valeurs et ses  principes et ne jamais oublier que l’asile est un droit des personnes et un devoir de la République.

Au-delà de l’aspect humanitaire, il s’agit aussi et surtout d’assumer les responsabilités d’une guerre  perdue avec ses tragiques conséquences sur les civils.

Nous ne doutons pas un seul instant, Monsieur le Maire, que vous aurez à cœur de répondre à cet appel.

Je vous prie de recevoir, Monsieur le Maire, l’assurance de nos meilleures salutations.

Pour EELV Nîmes
Sibylle Jannekeyn, secrétaire locale

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

[VIDEO] Pays de l’Or : Ouverture du Parc Industries Or Méditerranée, « nous sommes entrés dans la cours des grands »

[VIDEO] Le Parc Industries Or Méditerranée (PIOM) poursuit sa sortie de terre. Le PIOM accueille déjà les salariés de l’entreprise MG Développement et accueillera prochainement (début octobre) ceux de la...

[VIDEO] Castelnau-le-Lez : Sophie Cluzel au Centre de rééducation et d’insertion professionnelle, pour « faire bouger les lignes »

[VIDEO] Sophie Cluzel, Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des personnes handicapées, s’est rendue jeudi à Castelnau-le-Lez, dans le cadre du plan France Relance. Alors que le nombre de...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
ANNONCES LÉGALES