© Illustration
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Depuis une dizaine d’années, une chenille s’attaque aux buis dans l’Hérault.

Afin de réduire l’impact du nouveau ravageur, le Département a décidé de favoriser dans les périmètres infestés, la présence de chauve-souris et de mésanges, grands pourfendeurs de la pyrale du buis.

L’expérimentation est menée par le Département, son service Biodiversité et son service Rando-Pisteurs en partenariat avec LPO et Thomas Boivin, chercheur ornithologue à l’INRAE.

Le Département a décidé d’installer 30 premiers nichoirs à mésanges et des abris à chauve-souris dans les zones touchées, afin d’analyser leur fréquentation.

Les nichoirs ont été fabriqués par les Rando-Pisteurs et installés dans 3 sites : le domaine départemental des Lavagnes à Saint-Guilhem-le-Désert, la forêt de l’Escandorgue à Lauroux et à Siran dans le Minervois.

Si l’expérimentation s’avère concluante, le Département devra engager la deuxième phase de ce projet : déployer davantage de nichoirs dans l’Hérault et communiquer auprès des collectivités ou gestionnaires de forêts sur l’efficacité de cette méthode naturelle.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram