Hôtel du Département de l'Hérault (© AM)

A la suite de la succession de André Vézinhet en 2015 par l’équipe de  Kléber Mesquida et ses Vices Présidents, présents dans cette campagne, un  virage à droite manifeste s’est opéré.

On peut notamment relever l’absence de concertations 

– avec les syndicats et les associations de parents d’élèves sur les projets  de constructions de collèges ou de modifications de la carte scolaire – avec les travailleurs sociaux en souffrance

– à propos de l’artificialisation des terres agricoles, des projets inutiles  comme à l’aquarium de Bayssan ou écocides comme la Dem et le Lien.

La privatisation d’EPHAD publics avec leur assentiment.

Dans ces élections M. Delafosse voudrait nous faire croire que ses candidats  seront des conseillers départementaux de gauche qui mèneront une politique  de gauche ; c’est faux, ils seront des conseillers de la majorité budgétaire  départementale de Mesquida et du LR qui poursuivront leur politique droitière.

Ce 20 Juin, un seul vote écologique social à gauche : c’est le Printemps Héraultais.  

Partager l'article :