Après un effort collectif, Jean Bernard Pujol marque un bel essai pour Perpignan. © Zebulon_Usap
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Premier au classement, Perpignan recevait dans son antre d’Aimé Giral son dauphin, la surprise de ProD2, le Rugby Club de Vannes, pour la dernière journée du championnat de France de ProD2. Et finalement Perpignan, plus volontariste finit la saison sur une note positive !

Perpignan l’a joué diesel. Pris à la gorge par les Bretons, les Perpignanais se sont vite mis à la faute. Les visiteurs du soir ont opportunément ouvert le score sur une pénalité généreusement accordée par l’arbitrage et réussie par Pierre Popelin, futur joueur du Stade Rochelais (0/3, 4e minute). Touchés dans leur estime, les Catalans se sont immédiatement mis à jouer. Et de quelle manière. Moins de 90 secondes après la pénalité bretonne, les Catalans se sont mis en route et là, ces mêmes Bretons ont vite cédé. C’est finalement Jéronimo de la Fuente qui allait, en puissance, aplatir le ballon dans l’en-but adverse. (5/3, 7e). Un début de match très animé qui appelait à d’autres phases de jeu dynamique des deux équipes.

Les Bretons se rebellaient à leur tour. Ils balbutiaient quelque peu leurs phases offensives. Le temps de s’ajuster et finalement, avec tonus, c’est le jeune Léon Boulier (19 ans, 1m90 pour 97 kilos) qui marquait le premier essai vannetais de la soirée. Pierre Popelin décidément très en forme réussissait la pénalité et donnait ainsi 5 précieux points d’avance aux visiteurs du soir, visiblement pas venus pour faire de la figuration. (5/10, 18e).

Dans un match où les deux équipes se rendaient clairement coup pour coup, c’est Jean Bernard Pujol, parfaitement bien servi par un Genesis Lemalu clairement à son meilleur niveau, qui allait à son tour marquer son essai et ainsi recoller au score. (10/10, 21e minute.)

Par la suite, les deux équipes tombaient dans une agaçante indiscipline qui causait du tort aux deux équipes. Le Tongien Siosiua Halanukonuka se mettait ainsi grossièrement à la faute et récoltait un carton jaune. Il devait donc laisser ses coéquipiers à 14 contre 15 Vannetais. Une supériorité numérique dont les Bretons se sont montrés totalement incapables de profiter. Au contraire, c’est le buteur catalan Ecochard qui réussissait une pénalité, redonnant ainsi l’avantage aux Perpignanais. (13/10. 34e)

Toujours en infériorité numérique, les Catalans continuaient de dominer le jeu comme le score. Mieux, grâce à un intenable Genesis Lemalu, Jeronimo De La Fuente marquait son deuxième essai de la soirée. Celui ci était transformé par Tom Ecochard. Les Catalans rentraient ainsi aux vestiaires avec 10 points d’avance. (20/10. mi-temps)

Un vrai match engagé et haletant.

En début de deuxième période, les deux équipes poursuivaient sur le pré leur mano à mano. Les Vannetais recollaient aux basques de leurs adversaires du soir quasiment dès la reprise. (20/17. 50e).

A l’heure de jeu, le staff perpignanais procédait à 4 remplacements en simultané avec notamment les entrées de Karl Château et de Lucas Dubois. (20/17. 64e.). L’objectif était clair : garder l’avantage au score face à des Vannetais solides en défense.

Déterminés à ne pas se laisser marcher sur les pieds par des Vannetais bien en jambes, les Perpignanais poussaient leurs adversaires à la faute et laissaient le soin à Tom Ecochard de réussir toutes les pénalités qui lui étaient offertes. (23/17. 67e.)

En fin de match, les jeunes remplaçants bretons rentraient en jeu. Moins expérimentés que les titulaires du soir, ils se mettaient plusieurs fois à la faute, ce qui permettaient aux Catalans de rester quasiment toute la deuxième période dans les 40 derniers mètres adverses. Mieux, suite à un nouveau maul, les Catalans marquaient un nouvel essai par le jeune Killian Taofifenua. (30/17. 74e.). Même si les Vannetais continuaient à se battre sur le pré, les 13 points d’avance obtenus par les catalans mettaient clairement fin aux derniers espoirs Vannetais de s’imposer sous le beau soleil catalan. Perpignan finit ainsi la saison régulière sur une note positive et peut ainsi voir venir la demi-finale d’accession, dans deux semaines à domicile, avec une certaine sérénité. (30/17, score final.).

Réactions d’après match :

Gérald Bastide (manager, USAP Rugby) :

Tom Ecochard (Demi de mêlée.USAP Rugby.) :

Jean Noël Spitzer (Entraîneur, Rugby Club Vannes.) :

Mathieu Acebes (Capitaine, USAP Perpignan.) :

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
ZAD du LIEN dans l'Hérault

Montpellier : Projection-échange « Paroles de la ZAD »

À 20h, mercredi 1er décembre, la projection Projection du film  « Paroles de la ZAD » se fera au Café Le Dôme, 2 avenue Georges Clemenceau, à Montpellier. Des échanges et un...

Emploi forum recherche (©Pxls)

Pays de l’or : « En route pour l’emploi »

Mauguio : Forum « En route pour l’emploi » le 2 décembre 2021 de 8h45 à 12h à l’espace Morastel. La 5e édition du forum « En route pour l’emploi...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSION
LES PLUS LUS
Liza Papel & Camen Bruère #LPCB
ANNONCES LÉGALES