Première période des Cistes (© Montpellier Rugby)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Débordants d’envie de jouer, dominateurs ballon en main, précis dans le jeu au pied, les joueurs du Montpellier Rugby sont entrés en jeu avec la rage de vaincre, lors de ce match en retard de la 21e journée du Championnat de France de rugby contre les Varois du Rugby Club Toulonnais (RCT).

Ces derniers étaient eux « bien trop approximatifs et empruntés ce soir«  dixit Patrice Collazo leur entraîneur, pour espérer l’emporter à Montpellier. Après la victoire contre La Rochelle samedi dernier, Montpellier enchaîne les victoires et se rapproche du maintien en Top 14.

Preuve en est, il aura fallu attendre la 27e minute, alors que les locaux menaient déjà logiquement 14/0 au tableau après avoir inscrit deux beaux essais transformés, pour que les Varois lancent leur première offensive sérieuse dans les trente derniers mètres héraultais.

Jusqu’alors les coéquipiers de Baptiste Serin s’étaient montrés sans charisme, sans saveur, sans volonté de gagner. Visiblement très irrité par le début de match des Héraultais en pleine réussite, l’imposant manager varois Patrice Collazo sortait subitement de ses gongs et adressait peu après la demi-heure de jeu plusieurs « Ferme ta gueule, toi là-haut, en loges…… » à un invité présent en loges qui avait eu le malheur de supporter de façon un peu trop explicite les Héraultais, aux yeux du coach toulonnais.

C’est juste après cet évènement de bord de terrain que les joueurs varois, tout de blancs vêtus, se sont réveillés et ont commencé à trouver des failles dans la défense héraultaise. Alors qu’ils s’étaient montrés apathiques durant une petite demi-heure de jeu, ces imprévisibles Varois commençaient à faire souffrir les locaux. Ces derniers s’employaient pour tenir à bonne distance de leur ligne d’essai comme au tableau d’affichage, leurs adversaires du soir.

Leurs efforts n’étaient clairement pas récompensés. A quelques secondes du gong, Romain Taofifenua, imposant deuxième ligne varoise, poussait de toutes ses forces pour enfin déposer le cuir dans l’en-but héraultais. Après une transformation réussie sans difficulté par Louis Carbonnel, les Varois pouvaient donc s’estimer très heureux de rentrer aux vestiaires en n’étant menés que d’un essai transformé. Tout restait donc possible dans le second acte de ce match indécis.

Une deuxième période bien plus indécise

Bien plus empruntés à la reprise, les Héraultais ne doutaient pas de leur jeu, mais subissaient des assauts varois répétés. Ces derniers ne parvenaient pas à recoller au score, mais ils se rapprochaient de leurs adversaires du soir, grâce à leur buteur, Louis Carbonnel (14/10, 52e).

Recoller n’est pas gagner. Les Varois l’ont appris à leurs dépens. Poussés à la faute par des Héraultais requinqués, les Varois voyaient Alex Lozowski réussir une pénalité des 30 mètres, alors que Benoît Paillaugue venait de louper la même, quasiment au même endroit une minute plus tôt (17/10, 56e).

Mieux, les Héraultais retrouvaient l’envie et prenaient le large sur le côté gauche du terrain pour envoyer, après une série de passes laser, Cobus Reinach marquer l’essai qui permettait aux Héraultais de mettre à bonne distance les Varois au score (22/10, 63e).

Parfaitement conscients que ses joueurs avaient bien le match en main, mais avaient besoin d’un supplément d’expérience, c’est cet instant-là que choisissait Philippe Saint André, manager héraultais, pour successivement faire entrer en jeu les internationaux français Fulgence Ouedraogo puis Paul Willemse. (22/10, 70e.) Bien décidé à garder à bonne distance des Varois qui redevenaient friables en défense, Benoît Paillaugue, en confiance, n’écoutait pas ses coachs réclamant de tenter la pénalité. Il bottait en touche de son propre chef.

Le jeune buteur héraultais avait eu la bonne idée de la soirée. Sur une nouvelle action offensive ciselée, Youri Delhommel parvenait à inscrire le quatrième essai héraultais de la soirée. Un essai facilement transformé par Alex Lozowski (29/10. 72e.) Dès lors, les chances de victoire varoise étaient plus qu’infimes. Faisant les cent pas en tribune, Philippe Saint André continuait de donner des consignes à ses joueurs. Ces derniers continuaient, eux, sur le pré à museler les rares velléités adverses en fin de match. (29/10.77e).

Réactions après-match :

Guilhem Guirado (Talonneur, Montpellier Rugby) :

Patrice Collazo (Manager, RC Toulon) :

Philippe Saint-André (Manager, Montpellier Rugby) :

Anthony Etrillard (Talonneur. RC Toulon) :

Gabriel N’Gandébé (Ailier, Montpellier Rugby) :

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

[VIDEO] Départementales 2021 : Boisson et Gougeon, « nous voulons gagner pour le bien du canton de Lunel »

[VIDEO] Arrivé en première position avec 35,91%, le duo, Jérôme Boisson et Paulette Gougeon, est confiant pour dimanche, « nous portons un projet pour le territoire, c’est ce qui a convaincu...

Sunsète festival, Emmanuelle Caquille, François Commeinhes, Laurent Mesguich (©JPV)

[VIDEO] 5e édition du Sunsète Festival : films et séries « en plein air et sous les étoiles, face à la mer »

Sète, nouvelle ligne éditoriale pour le Sunsète Festival qui s’adresse à tous les écrans, avec le plaisir de voir les choses en grand. Projection sur la plage ou en salle,...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES

Annonces Légales

Sur Le Mouvement, publier une annonce légale n'a jamais été aussi facile et économique​.