© Illustration
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Le bureau du Clrr – Comité local  résistance et reconquêtes – de Montpellier a pris connaissance de la répression qui a frappé les lycéens de Béziers ce mercredi 5 mai.

En effet, un mouvement lycéen dénonçant l’inégalité des épreuves du Bac s’est déployé ces derniers jours.  Ainsi, la manifestation de Béziers a été accueillie par un déploiement de policiers armés de flashball, avec casques et matraques. Des incidents ont donc eu lieu et 3 lycéens sont passés en comparution immédiate le lendemain. Une honte !

Comment ne pas comprendre ces jeunes ?

Depuis deux ans, les lycéens sont privés de leur cours en présentiel, soit de manière continue, soit de manière alternative.  S’en est suivi un décrochage massif.  Mais bien sûr : Honneur aux séparatistes ! Cela ne concerne pas les établissements privés qui mentionnent « suivi des cours en présentiel à 100% » sur les dossiers Parcoursup[1].

C’est totalement inacceptable, et rappelle les images de  Mantes la jolie (Lycéens à genoux, bras sur la tête) en fin 2018 ou la répression des Gilets Jaunes.

Le cours liberticide, répressif et autoritaire actuel est tout à fait inquiétant. Il est le corollaire d’une politique de destruction des acquis de 36 et 45, à commencer par l’Ecole et  l’Hôpital public.

Le CLRR adresse son soutien aux lycéens et dénonce la répression qui s’abat sur eux.

La jeunesse a besoin de travail, d’école, de droits, pas de coups de matraque !

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram