© Libre Pensée
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Un 1er mai sous le signe des manifestations pour la liberté ! Il y a danger, et il vient du gouvernement et de certains élus locaux !

Depuis des mois : des milliers de manifestations pour défendre les libertés ! Profitant de l’épidémie pour conclure le cycle de répression ouvert par les mutilations de Gilets Jaunes, le gouvernement a poussé à l’adoption de lois et de décrets qui sont une menace pour la République : LSG, loi « séparatisme », les trois décrets sur le fichage, démantèlement de l’observatoire de la laïcité, annonce d’une « école de guerre »[1]… et maintenant la « lutte contre le terrorisme » va encore accroitre les mesures de police administratives : une manifestation pourra être interdite si elle présente des risques[2]…

Qu’on le dise clairement : ceux qui sont visés sont les syndicalistes et leurs syndicats, ceux qui chercheront à se mobiliser pour défendre les conquêtes sociales. Quel que soit le prétexte (Covid ou terrorisme) le contenu social est toujours le même.

Voilà pourquoi ceux qui se sont mobilisés depuis des mois, citoyens, militants, jeunes et syndicalistes ont eu raison de le faire ! C’est bien par la mobilisation que les libertés démocratiques seront préservées et regagnées : aucune illusion dans le fait que l’appareil d’état pourra être un rempart à ce cours destructeur !

Opération médiatique de Macron et du Maire à Montpellier : parlons donc de la mixité sociale et du séparatisme !

Comme l’a très justement fait remarquer un instituteur après le show médiatique du tandem Macron/Maire de Montpellier : « le laxisme de l’État qui conduit à laisser l’école privée concurrencer l’école publique renforce le phénomène de ghettoïsation. Les enfants des classes supérieures représentent une part de plus en plus élevée des élèves du privé : 40 % aujourd’hui contre seulement 19% en 1985. »[3]

D’où cela vient-il si ce n’est de la loi Debré qui depuis 1959 organise le détournement des fonds publics en faveur des écoles privées à 90% catholiques ? Les mêmes qui, de gauche comme de droite, ont défendu et défendent cette loi anti laïque, viennent maintenant parler « mixité sociale » : une honte !

Pour combattre ce séparatisme catholique qui soustrait les enfants à l’école publique laïque et gratuite, c’est simple : abrogeons la loi Debré !

Le gouvernement et des élus agitent le communautarisme depuis des mois : des généraux voudraient passer aux travaux pratiques !

C’est dans ce contexte de tension généralisée sur le terrain du communautarisme, dans la droite ligne de la politique de Valls (avant que celui-ci ne soit totalement marginalisé), que le gouvernement inscrit son action, de même que certains élus locaux. A Béziers le maire (extrême droite) installe des crèches catholiques dans la Mairie et à Montpellier, le Maire PS exige des associations qu’elles signent une « charte de laïcité », jetant le soupçon sur le tissu associatif, tout en finançant la fête catholique de Saint Roch avec l’argent public !

Ainsi, 20 généraux ont publié dans le journal Valeurs Actuelles du 22 avril, 60 ans après le putsch d’Alger, un appel pour que le gouvernement aille jusqu’au bout de sa démarche, en menaçant « l’intervention de nos camarades d’active dans une mission périlleuse de protection de nos valeurs civilisationnelles ». Remarquons que cet appel n’est pas dressé contre le gouvernement, mais au contraire, demande à Macron d’aller de l’avant : « ne perdez pas de temps… nous sommes disposés à soutenir les politiques qui prendront en considération la sauvegarde de la nation ». Macron, Ménard et Delafosse préparent le terrain : certains veulent aller plus vite et passer à l’action. Qui s’en étonnera ?

Poursuivre l’œuvre des communards c’est être dans la rue pour la liberté, c’est lutter contre l’instrumentalisation de la laïcité !

La Libre Pensée continuera inlassablement le combat contre tous ceux qui souillent la laïcité en cherchant à en faire un instrument de division et de stigmatisation. La République sera une et indivisible ou ne sera pas !

Alors plus que jamais :

Défense de la loi de 1905 ! Défense de la laïcité !

Abrogation de la loi Debré et des lois anti laïques !

Retrait des lois jumelles LSG et « séparatisme » !

Retrait des trois décrets sur le fichage !

A Montpellier comme à Béziers : ne laissons pas la laïcité être instrumentalisée pour les carrières de politicards !

Rejoignez la Libre Pensée !

[2] Rappelons que c’est sous ce prétexte que B. Cazeneuve, ministre de l’intérieur, avait tenté d’interdire une manifestation contre la loi Travail sous le gouvernement Hollande.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
Conférence de presse Carole Delga - PPO et Fabriqué en Occitanie - Décembre 2021

Carole Delga a présenté à Toulouse la signature « Fabriqué en Occitanie » et propose : « Votez PPO ! »

La présidente de la Région Occitanie, Carole Delga poursuit la mobilisation pour le consommer régional avec la signature : « Fabriqué en Occitanie. » Cette signature « Fabriqué en Occitanie, » sera portée par...

Frontignan la Peyrade : la magie des fêtes jusqu’au 9 janvier

Jusqu’au 9 janvier 2022, la magie des fêtes opère à Frontignan la Peyrade. Avec les associations, la ville propose depuis le 20 novembre, un programme d’animations riches en féerie, en...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSION
LES PLUS LUS
Liza Papel & Camen Bruère #LPCB
ANNONCES LÉGALES