© Illustration

Les élus régionaux, réunis en commission permanente le vendredi 16 avril 2021, ont adopté un plan de sauvegarde de la pêche en Occitanie et l’adoption d’un contrat de filière pour la conchyliculture.

La Région Occitanie a décidé d’adopter un « Plan de sauvegarde pour la pêche en Occitanie », élaboré conjointement avec l’État, et doté, pour la Région, d’une enveloppe globale de 4 M€.

Ce plan de sauvegarde définit quatre axes stratégiques d’intervention, la mise en place de mesures d’accompagnement d’urgence de la perte des jours de mer, l’élaboration d’un plan de formation pour les marins en chômage partiel, la définition d’un plan de connaissance des espèces halieutiques exploitées, la modernisation de la flotte chalutière et la structuration des ventes en criées et la valorisation des produits de la mer d’Occitanie au travers notamment de la marque « Pêcheur d’Occitanie ».

En pratique, le secteur concerne 700 emplois directs et indirects et l’économie maritime a un chiffre d’affaires annuel, estimé à 87,8 M€.

Un contrat de filière pour la Conchyculture

En parallèle, et pour évaluer le futur conchylicole des cinq zones de production régionale (La lagune de Thau, Frontignan, Gruissan, Vendres et l’étang de Leucate), la Région a décidé d’élaborer en partenariat avec les professionnels du secteur, l’Etat et les partenaires techniques et institutionnels, un contrat de filière d’une durée de 3 ans.

Le contrat définit notamment les actions à mener pour renforcer la compétitivité des entreprises et assurer un développement de la filière et améliorer la notoriété de la filière conchylicole méditerranéenne. La mise en œuvre de ces actions sera suivie par un comité de pilotage coanimé par le Comité Régional de Conchyliculture de Méditerranée et la Région.

Partager l'article :