Manifestation CGT à Montpellier - 5 déc. 2019 (© JPV)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

La Poste et Orange : deux marques « fortes » qui méprisent leurs salariés, selon la CGT : « nos employeurs nous remplacent par des salariés aux salaires moindres, et aux statuts de plus en plus précaires. »

La CGT FAPT 34 appelle « l’ensemble des salariés, précaires et sous-traitants, à cesser le travail et à rejoindre les deux points de rendez-vous départementaux, où des manifestations seront organisées le 15 avril 2021. »

État des lieux :

  • Les salariés de la boutique Orange de Béziers comme beaucoup d’autres en France voient leur lieu de travail céder à la sous-traitance, et ne savent pas ce qu’ils vont devenir.
  • Les factrices et facteurs de Frontignan voient cinq de leurs postes de travail réservées à la sous traitance.
  • Les salariés des cantines Orange de Montpellier ont été mis à la porte sans autre forme de remerciement après parfois plus de 30 ans de services. Motif : le projet de campus change le prestataire pour Eurest qui ne souhaite pas reprendre les salariés actuels.
    .

Points de rendez-vous pour jeudi 15 avril :

  • Montpellier : à 10h00 devant le site d’Apollo, rue de la Vielle Poste quartier millénaire.
  • Béziers : 10h00 devant le bureau de poste de Nissan Lez Enserune, au 112 rue de la cave.
    .

À noter : les maires de villages font l’objet de la part du groupe La Poste d’une forme de « chantage. » C’est-à-dire : soit prendre en charge l’activité postale sous la forme d’une Agence Postale Communale (APC) financée par la collectivité avec des services moindres, soit voir le bureau transformé en facteur guichetier avec un amoindrissement du service public, en termes de service postal bancaire et de distribution du courrier.

Un déficit évalué à 1,3 milliard d’euros

Philippe Wahl est président-directeur général du groupe La Poste depuis 2013. Aujourd’hui, le service universel postal, première mission de service public confiée à La Poste, a subi l’an dernier un déficit évalué à 1,3 milliard d’euros.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram