© Illustration

Malin ? Le maire de Lunel, Pierre Soujol, a décidé de prendre un arrêté interdisant les crachats sur la voie publique.

Le décret a été pris, sans tambour ni trompette, le 26 mars dernier, « à compter du 15 mars 2021, l’action de cracher est interdite sur la voie publique, ainsi que dans tous les espaces publics ». L’infraction pourra être constatée « par tout Officier de Police Judiciaire territorialement compétent ou tous les agents de la Police Municipale de Lunel habilités à dresser un procès-verbal ».

La mesure est destinée à lutter contre la propagation du Covid-19. Les contrevenants risquent 38 € d’amende. Pour le maire de la commune, « on est tous en chaussures, on marche dans la rue, on croise le crachat d’un impoli et on rentre chez soi… peut-être le virus collé aux semelles ».

Au-delà, pour la commune, « Cracher dans la rue, c’est dégoûtant, c’est aussi sale que des crottes de chien : cela ne se fait tout simplement pas. Et s’il faut éditer un arrêté pour mettre fin au laisser-aller de certains, la Ville de Lunel est passée à l’acte. Le plus extraordinaire dans cette situation, c’est qu’aujourd’hui une ville comme Lunel soit dans l’obligation de prendre un arrêté pour rappeler à certains le plus élémentaire des comportements à avoir quand on vit en société : on ne crache pas dans la rue. »

 

Partager l'article :

À LA UNE
Le Mouvement 2018-2021

[VIDEO] « Né pour être sincère, mort pour rester sincère… »

Le Mouvement, 2018 – 2021 « Né pour être sincère, mort pour rester sincère… »

Frontignan : découvrez les premiers évènements de la 25e édition du Festival International du Roman Noir

Les premiers évènements de la 25e édition du Festival International du Roman Noir / FIRN débuteront en janvier prochain. En 2022, le Festival International du Roman Noir / FIRN  fêtera...

VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSION
LES PLUS LUS