Université Paul Valéry - Montpellier (CR Illustration)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

La présidence de l’Université Paul Valéry avait affiché, dès janvier, sa volonté de faire passer l’ensemble des examens du second semestre en présentiel.

Pour plusieurs raisons d’ordre pratique, le SCUM (Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier) s’était mobilisé les 16 et 22 mars, avant de lancer une pétition signée par plus de 9000 étudiants, pour que les examens restent en distanciel. Une pétition a aussi été lancé par l’UNEF Montpellier CAGE.

Toutes les évaluations du second semestre seront en distanciels.

Lundi 15 mars, à la suite de cette pétition, une nouvelle proposition a été faite à la présidence de l’université, pour que la seconde évaluation du second semestre soit réalisée totalement en distanciel.

Cette proposition a finalement été acceptée et adoptée par l’université, mais avec un changement, les examens ont été avancés de trois semaines.

Les examens avancés de 3 semaines ?

Le SCUM proteste. « Nous avons immédiatement contacté la présidence de l’université pour nous faire le relais de l’inquiétude des étudiantes et étudiants », expliquent les représentants du SCUM. « Dans le contexte actuel, fortement anxiogène, toute modification des conditions et dates d’examens est susceptible d’amplifier les difficultés auxquelles font face les étudiantes et étudiants. En effet, un avancement des dates d’examens annoncé aussi tardivement peut impacter de façon fortement négative l’organisation des révisions par les étudiantes et étudiants. »

Même son de cloche pour l’UNEF, « c’est une atteinte directe et violente à nos formations, nos conditions d’études et de révisions ».

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Régionales 2021 : Carole Delga partira seule au second tour en Occitanie

Arrivée en tête avec 39,57% des voix au premier tour, la Présidente sortante est la grande favorite des élections régionales en Occitanie, pour le 27 juin prochain . « Avec Antoine...

Régionales 2021 : Antoine Maurice, « notre main reste tendue et peut encore être saisie »

Arrivé en quatrième position, avec 8,84% des voix, dimanche soir, Antoine Maurice a tendu la main à la présidente sortante. Ce lundi après-midi, un accord avec Carole Delga semble encore...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES

Annonces Légales

Sur Le Mouvement, publier une annonce légale n'a jamais été aussi facile et économique​.