Illustration La Libre Pensée – Fédération de l’Hérault (CR)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

La LP 34 se félicite du combat que mènent ses différents groupes dans le département, à Béziers, Sète et Montpellier.

A Béziers, l’unité s’est réalisée pour engager le combat contre la loi dite séparatisme. Une réunion publique est prévue le samedi 3 avril de 14 heures à 16 heures à la Colonie espagnole, réunissant de nombreuses organisations : LP, la France insoumise, PCF34, Mouvement de la Paix, SOS Racisme, LDH Montpellier, groupe islamo chrétien « ensemble pour la paix » qui interviendront, d’autres organisations seront présentes dans la salle.

A Sète, une réunion aura lieu le 7 avril à la Bourse du Travail à 14h00 avec pour le moment la LDH, la CGT et la LP.

Sur Montpellier, la Libre Pensée a proposé aux organisations d’engager le combat contre la loi séparatisme. Il n’y a pas eu de retour, elle agira donc seule. Rappelons que c’est à Montpellier que le Maire (PS) a appliqué avant l’heure l’un des volets de la loi séparatisme. Celui-ci s’est d’ailleurs également joint à la campagne scandaleuse d’attaque contre le syndicat étudiant UNEF en déclarant publiquement « il faut toujours unir pour faire progresser des valeurs, jamais séparer ! L’UNEF s’égare dangereusement ». Rappelons que la charte de la laïcité a précisément été le théâtre d’une campagne de division…

Pour sa part, que ce soit à Sète, à Béziers sous Ménard ou à Montpellier sous Delafosse, la LP ne renoncera jamais à défendre la lettre et l’esprit de la loi de 1905, les libertés, associatives en particulier.

L’avenir appartient à ceux qui portent le drapeau de la connaissance, de la culture, du savoir… ceux qui cherchent à accrocher les institutions à une crèche catholique ou à un saint Roch qui n’a jamais existé finiront toujours tristement.

Contre les lois et mesures liberticides (sécurité globale, séparatisme, fichage), il n’y a pas d’autre voie que la mobilisation. Ceux qui tentent de faire rentrer ce combat nécessaire dans les arcanes de l’appareil d’Etat agissent toujours pour le compte de celui-ci et finissent toujours par dénigrer les mobilisations qui sont seules porteuses d’espoir. Aussi, ce n’est pas un recours au Conseil Constitutionnel, organe de défense de la cinquième République mis en place par De Gaulle, qui permettra de défendre les libertés, mais bien, comme à chaque fois, la mobilisation des principaux concernés.

Retrait de la loi séparatisme !
Retrait de la loi sécurité globale !
Non aux décrets de fichage généralisé !
Retrait de la charte de la « laïcité » !

Libre Pensée – Fédération Unie de l’Hérault

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

[VIDEO] Santé : Le 1er « Vaccidrive » de France contre la Covid ouvre près de Montpellier

Préfet, médias nationaux, maire de la commune sur laquelle est implantée la clinique Saint-Jean Sud de France… Tout le monde s’était donné rendez-vous en ce froid matin d’avril, sur le...

Jean Castex Assemblée Nationale 16 décembre 2020, la stratégie vaccinale

Les élections départementales et régionales auront lieu les 20 et 27 juin

C’est donc confirmé. Un décret en Conseil des ministres sera pris la semaine prochaine pour fixer les dates des élections régionales et départementales « aux 20 et 27 juin au lieu...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES