© ICI - CCN Montpellier Occitanie

Ils ont passé le week-end. Depuis vendredi 12 mars après-midi, plusieurs professionnels de la culture occupent symboliquement le Centre Chorégraphique National.

Lieu emblématique de la vie culturelle montpelliéraine, situé au sein du Couvent des Ursulines, l’institution leur a ouvert ses portes.

Les occupants se relayent.

S’ils ne sont qu’une vingtaine la nuit, ils atteignent la cinquantaine en journée. Leurs revendications en bandoulière, les « occupants » demandent notamment la réouverture des théâtres, musées, établissements d’enseignement artistique ou encore les cinémas.

Dans le Gard, les artistes et intermittents du spectacle occupent la Scène des Musiques Actuelles, SMAC Paloma à Nîmes, depuis samedi 13 mars, à l’appel du syndicat français des artistes.

Partager l'article :