Rassemblement vendredi 5 mars (©Luc Jennepin)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

M. le Maire de Castelnau-le-Lez, membre du Comité Arbre de la ville de Montpellier, prenez un arrêté pour protéger le chêne remarquable de Castelnau !

Une nouvelle fois ce matin, les élu.e.s et riverains se sont mobilisé.e.s pour éviter que le système racinaire du chêne centenaire soit endommagé irrémédiablement par des engins lourds, menaçant la survie de cet arbre remarquable. Ils et elles se sont mobilisé.e.s avec succès pour faire respecter la Convention de Berne, convention internationale qui protège le Grand Capricorne, insecte présent dans le chêne.

  • Le rapport de l’ONF réalisé l’été dernier le précise : « Aucune intervention de type taille, coupe racinaire et/ou tout impact de travaux (terrassement, déblaiement, chocs de véhicules, …) ne doit être réalisée sur le sujet. Une alternative d’accès aux futurs logements ne passant pas auprès de l’arbre et ainsi n’impactant pas son système racinaire et donc sa longévité serait une mesure de pérennisation de ce patrimoine végétal. Un périmètre de 3,3 à 12 mètres doit être préservé autour du chêne. »
  • La Ville de Castelnau a obtenu le label « Territoire Engagé pour la Nature » en décembre dernier.
  • M. Lafforgue, vice-président de la Métropole en charge de la voirie, appartient au Comité Arbre, créé par la Ville de Montpellier, dont la vocation est la préservation des arbres et espaces boisés de la Ville.

Pour toutes ces raisons, nous demandons au Maire de Castelnau-le-Lez, en vertu de son pouvoir de police, de l’application de la loi 89-1004 du 31 décembre relative à la retranscription de la Convention de Berne (1979) dans le droit français et de la sécurité des personnes à mobilité réduite, de prendre de toute urgence un arrêté d’interdiction des engins de plus de 3,5 tonnes sur le chemin de Salaison.

Sans cela rien ne sera résolu, Ensemble pour Castelnau appelle tou.te.s les habitant.es à participer aux mobilisations à venir.

Nous rappelons que les mobilisations n’entravent en rien l’avancée du chantier puisque les engins peuvent passer par un autre accès à l’entrée Nord du terrain à lotir en respectant la sécurité de ses riverains.

Pour les élu.e.s d’Ensemble pour Castelnau,
Mathilde Borne, conseillère métropolitaine
Carine Barbier, conseillère municipale

PS : La France a retranscrit la Convention de Berne par deux textes :

  • La loi 89-1004 du 31 décembre 1989 autorisant l’approbation d’une convention relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel en Europe.
  • Le décret 90-756 du 22 août 1990 portant publication de la convention relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l’Europe ouverte à la signature à Berne le 19 septembre 1979.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Covid-19 : Gabriel Attal en visite dans l’Hérault pour défendre la politique du gouvernement

L’Hérault est sévèrement touché par la reprise épidémique (quatrième de France), avec un taux d’incidence de 525 cas pour 100 000 habitants. Alors que la France vient de franchir le...

Cinéma en plein-air : Un mois d’août à Saint-Quentin-la-Poterie

Cet été, les Toiles du Sud et l’Office Culturel proposent quatre projections de films à découvrir en plein air. Le rendez-vous est fixé au Parc Chabrier, près de la place...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES