Un Département Anesthésie Réanimation flambant neuf à Gui de Chauliac (© CDS)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

La visite de presse avait été annoncée de longue date par le service presse du Centre Hospitalier Universitaire de Montpellier (CHU).

Visiblement, il n’y avait pas que la visite de presse du nouveau service d’anesthésie, Réanimation Tête et Cou au sein du site Gui de Chauliac du CHU Héraultais qui était prévue de longue date, il y avait aussi et surtout les travaux pour moderniser cet espace de soins majeurs. Et pour cause, l’ancien service datait de la fin des années 1980 !

« On pourra accueillir ici des gens dans de bonnes conditions, modernes tant pour les patients que pour leurs familles. L’ancien site avait été ouvert en 1987, ici à Gui de Chauliac et à l’époque, il était convenu que c’était temporaire et qu’un nouveau site ouvrirait rapidement ». Finalement, le temporaire aura duré 34 ans et le nouveau site ouvrira ses portes au mois d’avril prochain.

La différence entre l’ancien et le nouveau est frappante, rien qu’au niveau visuel. Dans le « nouveau » site, les couloirs sont larges, les salles de soins sont clairement indiquées. « En fait, dans ce nouveau site, c’est disposé de façon à ce que l’on puisse accueillir 8 patients par couloir, sur deux couloirs proches l’un de l’autre« , présente le Professeur François Perrigault, chef du pôle Neurosciences Tête et Cou sur le CHU de Montpellier. « On pourra également, si c’est nécessaire avec la Covid ou un autre virus, accueillir des patients Covid+ dans un des couloirs et les non Covid dans l’autre couloir. C’est prévu et ce sera tout à fait faisable, assure le maître des lieux.

Un site flambant neuf et moderne, mais pour quel type de patients ?

« Malheureusement, on accueille des patients de tous les âges« , entame le professeur héraultais, sous l’œil très attentif de François Bérard, Directeur Général Adjoint du CHU de Montpellier et de Charles Sultan, professionnel de santé lui-même et représentant Michaël Delafosse, maire de Montpellier et absent excusé lors de cette visite de presse. « Pas plus tard que ce jeudi (4 mars, NDLR), on a admis 3 Héraultais qui ont moins de 40 ans, dont 1, pour une rupture d’anévrisme alors qu’il conduisait tranquillement sa voiture personnelle« , poursuit François Perrigault.

Au sein de son service, très peu d’accidentés de la route sont admis. « En général, les polytraumatisés et les gens victimes d’accidents de la route sont admis directement aux urgences du CHU. Ici, on accueille des patients avec de sérieux problèmes cérébraux. Et je précise bien cérébraux et non mentaux. On reçoit des patients victimes de rupture d’anévrisme, d’AVC plus ou moins graves. Les gens qui sont envoyés chez nous viennent de toute l’ancienne Languedoc-Roussillon, même si ceux qui viennent de la région de Carcassonne sont le plus souvent envoyés sur Purpan et d’autres sites à Toulouse pour des raisons de gain de temps », détaille méthodiquement le chef du service.

Ce dernier finit sur une donnée chiffrée qui fait froid dans le dos. « Généralement, quelque soit l’âge du patient, on sait que 30% des gens accueillis ici s’en sortent sans séquelles, on sait aussi qu’environ 25 à 30% ne survivront pas et que le reste soit 30 à 35/40% sortira de ce service, mais avec des séquelles plus ou moins graves.  C’est aussi pour ça que des salles d’échange avec les familles ont été prévues dans le nouveau service. Cela me paraissait absolument nécessaire voire incontournable, car la décision sur la suite de la vie d’un patient, c’est un long cheminement mené entre l’équipe médicale et la famille. Cela ne se décide pas en quelques secondes dans un bout de couloir« 

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
Carole Delga dans l'Hérault à Mudaison après l'épisode du gel ©CDS

[VIDEO] Occitanie : Après l’épisode de gel, Carole Delga annonce une première aide de 5M €

[VIDEO] Moins d’une semaine après, un gros coup de gel qui a causé de colossales pertes chez les producteurs de fruits et les vignerons héraultais, Carole Delga, Présidente de la...

[VIDEO] Lunel : Parlementaires et élus unis pour les grands projets de la Ville

[VIDEO] Vendredi 16 avril, Pierre Soujol, maire de Lunel, recevait Jean-Pierre Grand, sénateur de l’Hérault, Patrick Vignal, député de la 9e circonscription de l’Hérault et Claude Barral, conseiller départemental pour...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES