Franck Haise, Entraîneur du RC Lens (© CDS)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Arrivés quelques heures à peine avant le match en terre héraultaise, les Lensois n’avaient pas trop envie de s’éterniser en Occitanie.

Ils ont démarré ce match comptant pour la 22e journée de championnat pied au plancher. Ils ont marqué dès la sixième minute et ont su l’emporter 2 à 1 face à une équipe montpelliéraine qui s’enlise au classement et plonge inexorablement dans la crise.

Rapidité. Les Lensois ont du feu dans les jambes. Ils le montrent quasiment à tous les matchs. Encore ce soir, sur la pelouse du vieillissant stade de la Mosson, ils n’ont pas perdu de temps. Dès la première occasion sérieuse qu’ils ont eue, ils ont puni leurs hôtes. Sur un corner mal renvoyé par la défense montpelliéraine, Cheick Doucouré surgit à l’entrée de la surface de réparation et frappe. Le jeune Dimitry Berthaud, gardien du Montpellier Hérault Sport Club, n’aura pas eu l’occasion de se chauffer les mains, que déjà il allait chercher le cuir au fond de ses propres filets. (0/1. 6e minute.).

Agacés par cette ouverture du score précoce par leurs adversaires, les coéquipiers de l’inépuisable capitaine héraultais Vitorino Hilton l’ont été.

Bafouillant leur jeu, les locaux ont multiplié les petites fautes au milieu du terrain.

En moins de dix minutes, pas moins de trois joueurs héraultais ont récolté un carton jaune. Un agacement qui gagnait également le bord de la pelouse puisque le charismatique entraîneur Michel Der Zakarian se faisait lui-même rappeler à l’ordre par l’arbitre Amaury Delerue.

À la demi-heure de jeu, le puissant défenseur Pedro Mendes intervenait dans sa surface de réparation, juste devant l’attaquant lensois Gaël Kakuta. Ce dernier hurlait pour réclamer une main héraultaise, synonyme de pénalty pour les Lensois. En vain. Il aurait dû logiquement être accordé aux nordistes. Intraitable et sûr de sa décision, l’arbitre ne consultait même pas l’arbitrage vidéo et donc n’accordait pas ce penalty, pourtant justifié à l’attaquant lensois.

Mais, trop contents de leur ouverture du score supersonique, les sang et or ont eu tendance à s’endormir sur leurs lauriers, en fin de première mi-temps.

Les Montpelliérains, par Joris Chotard, à 2 reprises, auraient pu égaliser. C’était sans compter sur l’expérimenté gardien lensois Jean-Louis Leca, impérial dans un premier acte qui se terminait sur le score de 1à0.

La deuxième mi-temps était davantage équilibrée. Les Héraultais revenaient des vestiaires avec de bien meilleures intentions. Ils profitaient des errements d’une défense nordiste qui jouait à se faire peur. Les locaux ne profitaient pas de la succession de corners dont ils bénéficiaient, les Lensois sachant se ressaisir à temps pour ne pas prendre de but. Pour le moment.

Sur un contre supersonique, Gaël Kakuta s’amusait d’une partie de la défense montpelliéraine avant de décocher une frappe puissante, légèrement déviée par un défenseur héraultais, mais qui finissait dans la lucarne d’un Dimitry Berthaud, totalement impuissant.

Michel Der Zakarian, entraîneur montpelliérain, procédait en quelques minutes à 4 remplacements dans son effectif. Quasi instantanément, les effets recherchés par ce coaching se concrétisaient et les Héraultais se montraient tout de suite beaucoup plus pressants, offensivement.

Une fin de match haletante et un retour au score

Le jeune milieu offensif Elye Wahi tentait une frappe flottante, que le gardien lensois ne parvenait pas à détourner (1-2. 79e).

Les dix dernières minutes se résumaient ensuite à un siège des Héraultais dans les 20 derniers mètres des Artésiens. Mais, décidément, très solidaires, ces derniers conservaient le score et repartaient de l’Hérault avec les trois points. Lens se rapproche du maintien en ligue 1. Montpellier, de son côté, s’enfonce dans la crise. Le match, mercredi prochain, des Héraultais à Metz aura d’ores et déjà une importance cruciale.

Réactions d’après matchs

Franck Haise (Entraîneur RC Lens) : « Je suis très satisfait du match de mes hommes. On a 10 victoires après 22 journées, au championnat. On a 34 points, c’est bien. Ce soir, on a su répondre à leur jeu. Les choix que je fais sont tous assumés. Il ne faut pas oublier que l’on est promu. On a une défense très solide, en ce moment. Durant tout le match, on a su garder nos nerfs. On a été bien aidés par notre gardien (Jean Louis Leca, NDLR). Encore ce soir, il fait des bons arrêts. Il a toute ma confiance. Il est absolument essentiel. Et juste derrière, on a Vulker Farinez qui vient d’Amérique du Sud et qui est très très solide aussi. (À propos de Gaël Kakuta, buteur ce soir.) Gaël est très généreux dans les efforts. Il fait son match. Il travaille bien pour l’équipe. Il ne se ménage pas. Il a encore su être décisif ce soir.

(À propos du match contre Marseille mercredi prochain) On ne s’occupe pas de leurs soucis extrasportifs. On reste concentrés sur nos matchs, notre saison. On vient de Ligue 2. Je ne l’oublie pas. »

(À propos du maintien) « Après 22 journées, on a 34 points. C’est déjà bien. La très belle première mission qu’est ce maintien sera bientôt remplie. Mais on doit continuer à travailler. Mais, 10 victoires après 22 journées, je félicite tout le monde et ça fait plaisir à tout le monde dans le club et à nos supporters. »

Daniel Congré (Défenseur de Montpellier) : « Ils nous ont peu mis en danger. Mais ils mettent deux buts quand même. Cela fait toute la différence. On est dans une situation très compliquée, mais on se doit de rester solidaires, unis. Il n’y a que comme ça qu’on s’en sortira. Il ne faut surtout pas qu’on abandonne. On doit et on va s’en sortir tous ensemble. Dès le premier but, ce soir, dès la 6e minute, cela nous oblige à réagir. On court après le score durant tout le match. On en a franchement marre de ne pas re goûter à la victoire.  (À propos de Lens.) Ils ont peu d’occasions ce soir, franchement, mais ils sont en pleine confiance et ce soir, cela s’est vu.

Michel Der Zakarian (Entraîneur de Montpellier) : « Avec ce but pris dès la 6e minute, on les a bien aidés, franchement… Ils ont 3 frappes dans tout le match, 2 sont cadrées et ça fait 2 buts pour eux ! Nous, on est dans une sale période. La moindre erreur se paie cash. Il faut se sortir de là. Ce soir, les joueurs n’ont pas lâché. Il faut recommencer à gagner tous les duels, aériens et au sol. On n’a pas été bien en première mi-temps. On a bien réagi en seconde période. Leur gardien fait 3, 4 bons arrêts. Cela leur suffit. Nous, il faut qu’on récupère tous nos joueurs, les convalescents, les blessés, les malades. Il faut se laver le cerveau et repartir dès le match à Metz pour gagner là-bas. »

Florian Sotoca (Attaquant, RC Lens) : « On fait un truc énorme depuis le début de saison. On fait le match quasi parfait ce soir. Il faut le reconnaître. On a su s’accrocher tout le match ce soir. Jean Louis Leca nous permet de rester dans le match. On a été costauds ce soir. Ce que l’on fait cette saison, c’est magnifique pour tous nos supporters. On se dépouille pour le staff, le club et nos nombreux supporters, même si ce soir ils n’étaient pas là. On fait tout pour le club et pour eux. (À propos de Montpellier.) Ils sont en plein doute, ils sont en manque de réussite. Ils vont s’accrocher jusqu’au bout. Il y a beaucoup de qualité dans ce groupe. (À propos de Gaël Kakuta.) Gaël nous fait beaucoup de bien. Il a un niveau de classe mondiale. Il est extrêmement fort et très régulier depuis 6-7 mois qu’il joue avec nous. (À propos du match contre Marseille dans 5 jours.) Marseille, clairement, ça va arriver très vite. On va essayer de reproduire le même match que chez eux, il y a 2 semaines. On doit se reposer et très vite se plonger sur ce match-là qui va vite arriver.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

[VIDEO] Régionales 2021 : Aurélien Pradié veut « rassembler autant que possible » pour « créer la surprise au 2e tour ! »

[VIDEO] Moins de deux jours après le premier tour des élections Régionales où il a dépassé les 12% et où il est arrivé en tête dans son département natal du...

Régionales 2021 : Vincent Terrail-Novès ne donne « aucune consigne de vote » pour dimanche

Pour le cinquième homme du premier tour des élections régionales, malgré la défaite, « une campagne électorale reste, au-delà des enjeux politiques, une aventure  humaine incroyable ». Quelque peu déçu par ses...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES

Annonces Légales

Sur Le Mouvement, publier une annonce légale n'a jamais été aussi facile et économique​.