Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations

Un rassemblement des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations

Ce samedi après-midi, les Gilets Jaunes appelaient à un « rassemblement national », un rassemble de courte durée, tant le cortège a été vite nassé entre la place de la Comédie et la gare.

La Ligue des droits de l’Homme parle déjà de six manifestants blessés. Un policier aurait également été blessé. Neuf personnes ont déjà été interpellées.

Annonce - Pub - Advertisement

Après un premier rassemblement sur la place de la Comédie, les Gilets Jaunes ont d’abord décidé de monter vers la Préfecture. Mais rapidement, ils se sont retrouvés face aux forces de l’ordre qui les ont repoussés vers la gare Saint Roch.

Après un rapide usage de gaz lacrymogènes par les forces de l’ordre, les policiers ont chargé les manifestants, pour qu’ils ne bougent de la rue Maguelone.

Après plusieurs sursauts de la part des manifestants, dont une « Marseillaise » pour faire face aux forces de police, ceux-ci ont été bloqués un long moment, au cours duquel les forces de l’ordre ont procédé à plusieurs interpellations.

Interpellations, qui ont semblé cibler des personnes précises dans le cortège, selon de nombreux témoins interloqués.

Après un rapide jeu du chat et de la souris, entre certains manifestants et les forces de l’ordre, celles-ci ont procédé à de nombreuses interpellations sur la place de la Comédie.

Les manifestants étaient entre 800 à 1.000 en début d’après-midi, avant que de nombreux Gilets Jaunes ne quittent le cortège.

Alors que le mouvement fêtera, le 17 novembre prochain, sa première année, celui-ci a déjà un triste record à son actif avec plus de 3100 manifestants condamnés entre novembre 2018 et juin 2019, pour 400 peines de prison ferme avec incarcération immédiate, selon Le Monde qui a compilé les données remontées à la chancellerie, de l’ensemble des parquets de France.

Annonce - Pub - Advertisement