Carole Delga et Nadia Pellefigue (© La Cité)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Alors que la crise sanitaire perturbe fortement l’année universitaire 2020/2021 et impacte directement les plus 250 000 étudiants d’Occitanie, la Région a décidé de dresser le bilan de son action et préparer l’avenir.

En présence de Nadia Pellefigue, vice-présidente en charge du Développement économique, de la recherche, de l’innovation et de l’enseignement supérieur, et de représentants étudiants, la Présidente de la Région, Carole Delga présentait, ce mercredi, les grandes actions de la Région. 

Pour la Présidente de Région, l’objectif est « presque simple », il faut renforcer « la solidarité avec le public étudiant ».

Même son de cloche, du côté de Nadia Pellefigue, « au début de la crise, on parlait souvent des étudiants comme vecteurs du covid et non comme victimes », à présent, pour la vice-présidente, il faut renforcer ce soutien.

Alors même que le pays pourrait basculer dans un nouveau confinement, la Région s’est fixé plusieurs objectifs pour « améliorer » la vie des étudiants : lutter contre la fracture numérique, assurer l’aide alimentaire, accompagner psychologiquement les étudiants, renforcer l’accès au dépistage et créer des jobs étudiants et des places de formation supplémentaires dans le secteur paramédical et en travail social.

« Nous sommes là, vous n’êtes pas seuls ! » – Nadia Pellefigue, vice-présidente de la Région Occitanie

Sur la lutte contre la fracture numérique, la Région, prévoit, après une première livraison à destination des grandes écoles de 5 000 ordinateurs portables et 2 000 clés 4G, en 2020, la livraison de 1000 clés 4G supplémentaires, d’ici la fin du mois de janvier. En parallèle, une aide à l’équipement numérique des établissements d’enseignement supérieur et des instituts en formations sociales et paramédicales a été mise en place (8 IUT de la Région et 6 établissements de formations paramédicales ou en travail social ont ainsi été soutenus).

Sur l’aide alimentaire, la Région a décidé de renouveler l’opération « Bien manger pour tous » lancée lors du premier confinement. Depuis le 26 janvier, la Région en partenariat avec les CROUS a commencé la livraison de 5 000 paniers supplémentaires au sein des résidences universitaires de la région, notamment à Montpellier, Perpignan, Nîmes et Béziers. En parallèle, Le Groupe Pierre Fabre a répondu favorablement à l’appel aux dons de la Région en faveur des étudiants et a mis à disposition 33 000 produits d’hygiène qui seront distribués lors de ces opérations.

Sur l’accompagnement psychologique des étudiants, plusieurs actions ont été mises en place, notamment sur le Centre de soins universitaire de Montpellier (création d’une consultation en psychiatrie, augmentation du nombre de psychologues) et à l’Université Paul-Valéry-Montpellier, où l’aide régionale permet de prolonger pendant trois mois la cellule d’écoute mise en place depuis le 30 novembre. En parallèle, un partenariat entre la Région et le CROUS Occitanie–Montpellier doit permettre d’anticiper et d’accélérer la mise en place d’une plateforme de consultations à distance avec des psychologues, dès fin janvier et jusqu’au 30 avril, dans l’attente d’une solution nationale qui doit être déployée au 2e trimestre 2021.

Sur l’accès au dépistage, dans le cadre du prolongement des opérations « Proxitest », en fonction des besoins identifiés par les CROUS et en partenariat avec la Croix-Rouge, la Région va tripler, sur les mois de février et mars, son effort sur les tests antigéniques, pour toucher près de 2000 étudiants. Dès la fin du mois, la Région devrait mettre à disposition gratuitement 7 machines de dépistage EasyCov au sein de 6 centres de soins universitaires d’Occitanie à Toulouse, Montpellier, Perpignan et Nîmes.

Sur la création de jobs étudiants, à partir du mois de février, la Région devrait proposer 300 jobs étudiants qui seront à pourvoir à compter du mois de févier et jusqu’à la fin de l’été. L’ensemble de ces offres sera prochainement à retrouver sur le site du Centre Régional Information Jeunesse (CRIJ) Occitanie. À la rentrée 2021, 350 places supplémentaires devraient être ouvertes en enseignement supérieur, pour former des infirmiers de proximité. En parallèle, une aide est en place depuis le mois d’octobre dernier, sans condition de ressource, pour les étudiants en soins infirmiers et les élèves aides-soignants qui se mobilisent sur le front du Covid 19 pendant leurs parcours de formations financés par la Région, en stages conventionnés dans des établissements de santé ou médico-sociaux, publics ou privés. Le montant de l’aide est de 250 € par semaine complète de stage (35h), plafonnée à 1 000 €, correspondant à un maximum de 4 semaines de stages. Enfin, un bonus de 150 €, devrait être versé, au mois de janvier pour les étudiants boursiers en formations paramédicales et sociales.

L’ensemble de ces aides couvre, pour les aides directs aux étudiants, un budget d’un million d’euros sur l’année.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

Juvignac : Découvrez « Local Brass Quintet », mercredi 28 juillet

Pour sa soirée événement à Juvignac, le Festival Radio France Occitanie invite à découvrir Local Brass Quintet et son répertoire entre Debussy et Gershwin. Le rendez-vous est donné dans les...

Nîmes : La Ville lance sa première collection de podcasts

Une première collection de podcasts à écouter gratuitement, sur les grandes plateformes de streaming. Ces podcasts ont pour objectif de mettre en valeur les initiatives et les acteurs locaux. Au...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES

Annonces Légales

Sur Le Mouvement, publier une annonce légale n'a jamais été aussi facile et économique​.