[Communiqué de presse] des personnels en grève du collège Louis Germain de Saint-Jean-de-Védas

Collège Louis Germain de Saint-Jean-de-Védas (CR Illustration)

Nous, les personnels du collège Louis Germain poursuivons notre mouvement de grève aujourd’hui mardi 17 novembre 2020.

Ce troisième jour de grève rassemblant encore 50 % des personnels toutes catégories confondues fait suite à l’audience accordée par le Rectorat hier, lundi 16 novembre. Nos revendications portant sur l’autoritarisme de la direction, la négation des fonctions de certains personnels (CPE, infirmière, secrétaire), l’infantilisation et le mépris, n’ont pas été entendues. En effet, selon le Rectorat, nous devons supporter la situation malgré un management défaillant.

En dépit d’un réel sentiment d’abandon de notre institution, et guidés par notre conscience professionnelle, nous avons décidé de reprendre le travail demain, mercredi. Pour autant, notre vigilance sera accrue, et tout dysfonctionnement de la part de la principale ou du gestionnaire fera systématiquement l’objet d’une remontée auprès des services académiques.

Par ailleurs, face à tout événement majeur, l’ensemble des personnels, unis et solidaires, se tiendront prêts à débrayer pour faire entendre leur mécontentement. 

Notre détermination reste entière tant notre demande est légitime : le collège doit rester un lieu de savoirs, d’échanges et d’épanouissement. Notre objectif est de retrouver des conditions de travail sereines et propices aux apprentissages. C’est de notre devoir et c’est un droit pour les élèves.

Nous demandons donc le départ de la principale et du gestionnaire. Les personnels du collège Louis Germain réunis en Assemblée Générale