Coronavirus. Ambiance confinement, l’humeur est à l’unité, et c’est en visioconférence que la Ville de Montpellier a présenté ce jeudi sa nouvelle solution concrète, pour soutenir le commerce de proximité.

Click & Collect ou la vente à emporter version internet. C’est l’un des moyens utilisés par les commerces dits non essentiels pour continuer à vendre leur marchandise durant ce deuxième confinement. En traduction, c’est : le passage d’une commande via internet, le « click », et son retrait en magasin : le « collect ». Mais la plateforme lancée par l’équipe de la Ville de Montpellier va plus loin, et propose aussi la livraison.

jesoutiensmescommercants.montpellier.fr : Une volonté politique

Une plateforme nommée : jesoutiensmescommercants.montpellier.fr qui sera opérationnelle à partir de lundi 9 novembre. L’idée. : « je fais mes achats auprès de mes commerces de proximité. »  Une volonté politique « pour inciter à acheter responsable » tient à préciser Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de la métropole. Lui n’a pas pris d’arrêté pour autoriser l’ouverture de commerces, en opposition aux mesures du gouvernement. Comme il l’explique : « je n’ai pas fait le choix de me mettre hors la loi. » Responsabilité politique aussi, car il faut bien noter que « les commerces non essentiels » qui ouvriront leurs portes seront sanctionnés, les arrêtés municipaux sont illégaux, a communiqué le ministère de l’Intérieur.

Échanger, communiquer, commander

C’est avec les 6.000 commerces de proximité du territoire que la CCI Hérault et la Ville de Montpellier ont travaillé pour expliquer la démarche et mettre en place un accompagnement dans la construction de leur nouvel outil : un magasin virtuel pour échanger, communiquer et commander.

Moteur de recherche interne : il sera facile d’y trouver des commerces par thématiques ou par produits. À noter : cette plateforme sera totalement gratuite.

« C’est un enjeu pour l’emploi… nos commerçants ont besoin de nous, » Michaël Delafosse

Michaël Delafosse en appelle à « la responsabilité de chacun dans ses achats […] Montpelliérains Montpelliéraines soyons aux côtés de nos commerçants […] C’est un choix, c’est un enjeu pour l’emploi. On le sait la crise impacte déjà notre territoire. »

Le maire défend les commerçants de Montpellier : « chaque fois qu’on fait le choix d’acheter auprès de nos commerçants montpelliérains sur cette plateforme ou dans les initiatives qui sont prises, ce sont des emplois montpelliérains que l’on sauve. Voilà ! la Californie n’a pas besoin de nous, Amazon n’a pas besoin de nous ! Nos commerçants ont besoin de nous. »

Le Premier ministre Jean Castex a lui-même incité les Français à reporter leurs achats, ou à privilégier le « Click&Collect » plutôt que de commander sur les plateformes des géants américains. Montpellier veut sortir plus forte de la crise, et propose des solutions de distribution innovantes et solidaires.

jesoutiensmescommercants
jesoutiensmescommercants.montpellier.fr