[Communiqué de presse] Une deuxième vague de courage et de solidarité

Nous Sommes inaugurant sa permanence de campagne, au "quartier généreux", 11 Boulevard Henri IV (CR AM)

« Nous sommes prêts pour une deuxième vague » le 14 juillet, « nous sommes surpris » le 28 octobre. Entre ces deux phrases prononcées par le Président Macron, la contradiction saute aux yeux, et l’impréparation est avouée au grand jour.

Le mouvement Nous Sommes ne souhaite pas commenter l’amateurisme et les incohérences de ceux qui nous gouvernent, ni leurs multiples manquements qui ont fait lentement dériver notre pays jusqu’à cette situation.

Ce matin toutes nos pensées se dirigent vers celles et ceux qui se retrouvent à nouveau en première ligne : à l’ensemble du personnel soignant et du médico-social, bien sûr, qui n’ont pas pu se reposer ni vu leurs moyens augmenter. Aux enseignants qui vont devoir vivre une rentrée bien particulière et qui ne comprennent pas le mépris avec lequel ils sont traités depuis de nombreux mois. Aux agents de nos collectivités qui, dans des conditions difficiles, vont garantir la sécurité et les services aux populations (police municipale, éboueurs, services funéraires, agents des écoles, etc…). Aux employés des entreprises considérées comme essentielles qui nous permettent, dans cette crise, de pallier nos besoins primaires.

Nos pensées se dirigent également vers l’ensemble des entreprises locales de notre territoire, qui se voient de nouveau amputées de perspectives sur leur avenir et leur pérennité.

A toutes et tous, nous souhaitons du courage, à toutes et tous, nous disons merci.

Comme lors de la première vague, le mouvement Nous Sommes sera force de proposition et se rendra le plus utile possible pour les Montpelliérains et les Montpelliéraines.

Prenez soin de vous et de vos proches.