Covid-19 : Le couvre-feu s’étend au Gard et à l’Hérault

Le premier ministre Jean Castex a annoncé le placement de « 38 nouveaux départements » sous couvre-feu (CR Jean Castex)

Au cours d’une conférence de presse, le premier ministre Jean Castex a annoncé le placement de « 38 nouveaux départements et un territoire d’outre-mer, la Polynésie » sous couvre-feu.

VOIR AUSSI : [VIDÉO] Combaillaux : Détruite ce matin, la MÉR n’aura vécu que quelques jours

Pour la première fois, ce jeudi, le pays a enregistré, plus de 40 000 contaminations en vingt-quatre heures. Le couvre-feu s’appliquera « de 21 heures à 6 heures sur l’ensemble du territoire des départements concernés et, normalement, pour une durée de six semaines », a précisé le premier ministre.

« 32 033 contrôles et 4 777 verbalisations pour non-respect du couvre-feu ».

Les 38 nouveaux départements placés en couvre-feu sont : l’Ain, les Alpes-Maritimes, l’Ardèche, les Ardennes, l’Ariège, l’Aube, l’Aveyron, le Bas-Rhin, le Calvados, la Corse-du-Sud, la Côte-d’Or, la Drôme, le Gard, la Haute-Corse, la Haute-Loire, la Haute-Savoie, la Haute-Vienne, les Hautes-Alpes, les Hautes-Pyrénées, l’Ille-et-Vilaine, l’Indre-et-Loire, le Jura, le Loiret, la Lozère, le Maine-et-Loire, la Marne, la Meurthe-et-Moselle, l’Oise, le Pas-de-Calais, le Puy-de-Dôme, les Pyrénées-Atlantiques, les Pyrénées-Orientales, la Saône-et-Loire, la Savoie, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, le Var et le Vaucluse.

Cédric O, secrétaire d’État chargé de la transition numérique, a aussi profité de cette conférence de presse pour donner des précisions sur la nouvelle application TousAntiCovid, « Oui, l’application n’a pas été suffisamment téléchargée pour être un outil vraiment utile dans la lutte contre le coronavirus. Mais cette adoption insuffisante est aussi, malheureusement, collectivement, une opportunité manquée. » L’application TousAntiCovid devrait intégrer de nouvelles fonctionnalités,« des éléments d’information quotidiens tels que le nombre de personnes diagnostiquées positives chaque jour, le taux d’incidence, le R0 ou encore le taux d’occupation des lits de réanimation ».

Depuis le 13 octobre, 14 293 ont été contaminés. Près de 125 000 tests ont été réalisé entre le 5 et 11 octobre dans la région. 12,3% des tests s’avèrent positifs.

VOIR AUSSI : Montpellier : « Processus », la nouvelle exposition de la Galerie Nicolas-Xavier

Mardi soir, l’ARS (Agence Régionale de Santé) recensait depuis le début de l’épidémie en Occitanie, 874 hospitalisations en cours (+159) dont 201 en réanimation (+29), et 736 décès constatés en établissements de santé (+50).

28 épisodes de clusters (au moins 3 cas) en EHPAD sont actuellement en cours dans la région et touche 824 établissements.

Innovation : 400 000 tests rapides antigéniques sont expérimentés en Occitanie

90% des résultats des actuels tests (Tests RT-PCR) sont restitués en moins de 48h. La mobilisation des biologistes a permis de réduire le délai d’attente des résultats.   Cette solution innovante vise à compléter les outils actuels de dépistage Covid 19. Ces nouveaux tests antigéniques sont liés à des résultats obtenus en moins de 30 minutes.

Ces tests sont expérimentés dans des conditions spécifiques. Ils sont actuellement exécutés sur des personnes asymptomatiques dans le cadre d’opérations de dépistage préventives, hors des clusters, cas confirmés ou cas contact.

Plusieurs types d’expérimentation de ces nouveaux tests sont en cours dans la région : opérations de dépistages préventifs auprès des personnels soignants et résidants d’EHPHAD non contaminés par le virus, dépistage dans une trentaine de services d’urgences pour faciliter la prise en charge rapide de patients devant subir une intervention chirurgicale ou une hospitalisation en urgence, actions de dépistage collectif et préventif auprès de publics spécifiques, comme les étudiants de plusieurs universités de la région ou des publics en situation de précarité.

14 nouveaux projets de maisons de santé viennent d’être validés en Occitanie. 233 maisons de santé pluri-professionnelles ont été labellisées dans toute la région.

Ces maisons de santé se sont fortement développées depuis ces dix dernières années. En 2010, il y en avait moins de 10 dans la région. Aujourd’hui, le nombre croissant de ces centres de soin permet des prises en charge de patients plus efficaces.

Qu’est-ce qu’une maison de santé ? Une maison de santé regroupe une équipe de professionnels de santé de proximité qui partagent un projet sanitaire commun. Ils exercent, de façon coordonnée, leurs services pour les patients du territoire.

Ces équipes associent leurs compétences médicales (médecins, chirurgiens-dentistes, sages-femmes) et paramédicales (infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes), des pharmaciens et des biologistes. Cette organisation favorise le développement de la prévention et de la télémédecine, ainsi que la prise en charge des soins non programmés.

En vertu du contexte actuel, l’ARS (Agence Régionale de Santé) ainsi que de nombreux organismes du secteur santé, sans oublier la Région et les collectivités, contribuent activement au financement de ces établissements médicaux.

Les nouvelles maisons de santé dans les villes d’Occitanie 

  • 1 en Ariège : Maison de Santé Pluri-professionnelle de la Vallée de la Lèze (Lézat-sur-Lèze).
  • 2 dans le Gard : Maisons de Santé Pluri-professionnelles du canton de Roquemaure (Roquemaure) et de l’Uzèges (Uzès).
  • 5 en Haute-Garonne : Maisons de Santé Pluri-professionnelles de Labastide Saint Sernin,de St Jory, de Villenouvelle, de la Lèze (St Sulpice) et de Toulouse (Rive Gauche)
  • 3 dans l’Hérault : Maisons de Santé Pluri-professionnelles de Gigean, de Pézenas (Axone) et de Vias
  • 1 dans le Lot : Maison de Santé Pluri-professionnelle de Cressensac
  • 1 dans le Tarn : Maison de Santé Pluri-professionnelle du Carmausin (Carmaux)
  • 1 en Tarn-et-Garonne : Maison de Santé Pluri-professionnelle de Castelsarrasin