Covid-19 : « Nous n’avons pas perdu le contrôle » et couvre-feu à Montpellier

Emmanuel Macron (CR Facebook)

[DIRECT] Couvre-feu ? La question était ce mercredi soir, sur presque toutes les lèvres.

VOIR AUSSI : Covid-19 : 1565 cas positifs, en moyenne par jour, en Occitanie

Dès ce matin, le ton a été donné, le gouvernement a décidé de rétablir par décret l’état d’urgence sanitaire, qui avait pourtant pris fin le 10 juillet. Dès le 17 octobre à minuit, celui-ci s’appliquera sur l’ensemble du territoire.

Ce n’était pas une surprise, le couvre-feu a été décrété.

Le Président de la République a confirmé qu’un couvre-feu de quatre semaines sera mis en place dès ce samedi, entre 21 heures et 6 heures, dans la région Île-de-France et à Lille, Rouen, Saint-Etienne, Toulouse, Lyon, Grenoble, Aix et surtout Montpellier. Pour Emmanuel Macron, « oui, ce qu’on appelle le couvre-feu est une mesure qui est pertinente. »

Il est confirmé que tous les théâtres, tous les restaurants concernés par le couvre-feu devront fermer à 21 heures. Pour autant, il ne devrait pas y avoir une « interdiction » de circuler entre 21 heures et 6 heures du matin, mais une « limitation » avec la mise en place d’attestations de justification de déplacement et le risque d’une amende de 135 euros.

« tester, alerter, protéger », le nouveau triptyque de la stratégie sanitaire

Le couvre-feu pourrait être étendu à six semaines, soit jusqu’au 1er décembre. Cette extension doit encore obtenir une validation du Parlement.

En parallèle, les transports en commun continueront de fonctionner. « Nous n’avons pas décidé de réduire les déplacements entre les régions » explique Emmanuel Macron. Le Président incite aussi la population à respecter une « règle des six », « quand on invite des amis, on essaye de ne pas être plus de 6 à table.​ » Des autotests de dépistage devraient bientôt être mis en place.

Après le cuisant échec de  l’application de traçage StopCovid, le dispositif va être remplacé par une nouvelle application, Tous AntiCovid, qui devrait être présentée le 22 octobre.

Le chef de l’État précise aussi que les d’établissements scolaires ou les commerces ou services de proximité ne seront pas fermées. En conclusion, pour reprendre le Président de la République : « On en a jusqu’à l’été 2021 avec ce virus tous les scientifiques sont d’accord ». Le président de la République a aussi décidé d’annoncer une aide exceptionnelle, pour les plus démunis.

En pratique, l’allocution du Président de la République a commencé mercredi 14 octobre, à 19h55, sur TF1 et France 2 et s’est terminée au terme de 44 minutes d’interview.