Montpellier : Exposition « Voyage en Guyane, l’Amazonie Française » au Zoo du Lunaret

Montpellier : Exposition « Voyage en Guyane, l'Amazonie Française » au Zoo du Lunaret (CR Zoo de Montpellier )

Pourquoi ne pas opter pour une petite virée loin des tracas urbains dans le plus grand espace vert de Montpellier ? Et pour rendre cette excursion encore plus agréable, le Zoo du Lunaret convie le public à un « Voyage en Guyane, l’Amazonie Française ». L’exposition est à découvrir jusqu’au 10 Novembre 2020. 

VOIR AUSSI : Covid-19 : Le CHU de Montpellier alerte : « l’épidémie est de retour »

Cette exposition est le fruit des travaux du photographe Vincent Prémel à la suite de son excursion en Guyane. Située au nord du Brésil, la Guyane Française est un département d’outre-mer au patrimoine naturel dense, dont la presque totalité du territoire est couverte par la forêt amazonienne.

Étudiant en biologie et photographe amateur, Vincent Prémel a vécu trois ans en Guyane. Chaque semaine, ses excursions en forêt, à pied, en pirogue ou en hélicoptère lui ont inspiré ses photographies.

32 visuels de grandes dimensions sont à découvrir au Zoo du Lunaret. L’exposition est implantée près de l’île des singes hurleurs de la serre amazonienne.

Zoom sur le parcours de Vincent Prémel 

Depuis son plus jeune âge, Vincent Prémel est un passionné de voyages et de découvertes. Passionné par la batrachofaune (batracien) française, il a parcouru de nombreux paysages, de la Bretagne jusqu’aux montagnes pyrénéennes, en passant par la Corse. C’est au cours d’une escale sur l’Île de Beauté, qu’il a commencé à intéresser aux batraciens.
Le jeune homme part étudier en Guyane Française de 2013 à 2015 pour découvrir les secrets de la faune et de la flore d’Amérique du Sud. En 2017, il décide d’allier sa passion pour la photographie à celle de l’étude et de la protection des espèces locales, notamment les amphibiens.

L’association Nature Conversv’action à l’initiative de cette exposition

La mission principale de l’association est de promouvoir des actions de conservation de la biodiversité par le biais d’expéditions naturalistes jusqu’à la vulgarisation scientifique. Elle a également pour objectif de réaliser un réseau de professionnels du secteur environnemental. Elle mène ses projets dans 11 pays du monde en collaboration avec des acteurs locaux : collecte de données naturalistes, formation des équipes et médiation avec la population.