Illustration (CR)
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Le virus circule toujours ! Pour preuve, un cluster a été découvert à l’Université de Montpellier. Plus d’une cinquantaine d’étudiants de 2e année de médecine ont été testés positifs au Covid-19. Par prévention, l’Université de Lettres Paul Valéry envisagerait des cours en semi-distanciel. 

VOIR AUSSI : Covid-19 : 752 cas positifs, en moyenne par jour, en Occitanie

La rentrée vient à peine de commencer et la situation semble déjà inquiétante.  Une cinquantaine d’étudiants en deuxième année de médecine (Université de Montpellier) ont été testés positifs au Covid-19. À l’IAE (Institut d’Administration des Entreprises), composante de l’Université de Montpellier, c’est l’intégralité d’une promo de L3 qui a été placée en quarantaine suite à la découverte d’un cas positif parmi eux.

La prérentrée obligatoire de l’Université Paul Valéry n’a pas forcément arrangé l’affaire, compte tenu de la centaine d’étudiants entassés dans les amphithéâtres. Par ailleurs, l’université d’art et de lettres attend encore les résultats de tests de plusieurs étudiants présentant les symptômes du virus.

Comment garantir à tous de bonnes conditions de cours et un respect des règles sanitaires ?

Le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier dénonce le non-intérêt des présidents des deux universités face à la situation. Philippe Augé et Patrick Gilli n’auraient pas été à même d’anticiper correctement la rentrée scolaire.

Dans ces conditions, plusieurs solutions ont été évoquées afin de limiter le risque d’un nouveau cluster. Un mix entre enseignements en distanciel et enseignement en présentiel, dès la L2, permettrait, par exemple, de libérer des places pour les étudiants en L1, qui sont ceux qui ont le plus besoin d’un accompagnement en présentiel, tout en limitant le nombre d’étudiants dans les amphis et salles de TD.

L’organisation d’une diffusion vidéo de l’intégralité des cours en direct permettrait aux étudiants à risque ou devant prendre plusieurs transports en commun. de continuer à suivre les cours en limitant le risque de contamination.

Mise en place du semi-distanciel à l’Université Paul Valéry

Mardi 15 septembre 2020, le CEVU (Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire) de l’université Paul Valéry Montpellier 3 a décidé de passer les enseignements en semi-distanciel. À partir du 21 septembre, dans certaines filières, un système par roulement sur deux semaines sera mis en place.

En semaine 1, la moitié des étudiants seront en présentiel, et l’autre moitié en distancie. En semaine 2, ceux en présentiel passeraient en distanciel. Une telle organisation pourrait potentiellement garantir la distanciation sociale à l’échelle du campus, mais pourrait tout de même entraîner un décrochage pour une bonne partie des étudiants.

La nouvelle année scolaire semble déjà fastidieuse et contraignante …

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE
Pascale Fortunat Deschamps et Bruno Pascal "Vivre Le Gard" candidats departementales 2021 sur le canton de Vauvert (©CDS)

Gard : Pascale Fortunat-Deschamps veut « sortir le canton de Vauvert de sa léthargie »

Le rendez-vous avait été donné en début d’après-midi dans un parc bucolique baptisé « Le Cottage » au coeur du village de Vergèze, dans le Gard. Bucolique, l’endroit l’est ; reposant aussi....

[VIDEO] Hérault : 48 collectivités mobilisées contre « le cancer de la cabanisation »

[VIDEO] 5 nouvelles communes ont rejoint les 43 autres signataires de la charte de lutte contre la cabanisation. Ce mercredi 12 mai, le comité de lutte contre la cabanisation, co-présidé...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDÉO, INTERVIEW, ÉMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LÉGALES

Annonces Légales

Sur Le Mouvement, publier une annonce légale n'a jamais été aussi facile et économique​.