[VIDEO] General Electric : restructuration des activités, 1.225 suppressions de postes en Europe

General Electric (GE) a annoncé mercredi 9 septembre son intention de restructurer deux divisions en Europe, celle des réseaux électriques (Grid Solutions) et celle des équipements pour barrages (Hydro Solutions).

C’est une restructuration des activités, qui devrait se traduire par 1.225 suppressions de postes en Europe, dont 753 emplois en France selon les syndicats. General Electric, le groupe américain, avait racheté en 2015 la branche énergie d’Alstom, La direction du groupe n’a pas démenti et s’est justifiée en disant être « confrontée à une dynamique de marché complexe qui génère des pertes financières importantes. » Une période difficile pour les 16.000 salariés français qui ont déjà subi plusieurs plans de restructuration, ces trois dernières années.

Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie dénonce le projet de restructuration et les plans sociaux d’«aubaine»

« Il y a des difficultés et ça peut amener certaines décisions, mais certainement pas des décisions d’aubaine. Et il faut que les choses soient claires » entre le gouvernement français et General Electric, a expliqué Bruno Le Maire lors d’une audition devant la commission des Finances du Sénat.

Pour rappel, il y a cinq ans le groupe américain avait lors du rachat de la branche énergie d’Alstom fait des promesses de maintien de l’emploi sur le territoire français. La firme s’était engagé à l’époque à créer un millier d’emplois en France. Emmanuel Macron, alors ministre de l’Économie affirmait vouloir ainsi soutenir l’emploi du secteur. La vente d’Alstom à General Electric, autorisée par ⁦Emmanuel Macron est-elle un désastre annoncée ? Bruno Le Maire, sauveur potentiel ?