Il allait fêter ses 99 ans. Le poète Frédéric Jacques Temple, ancien combattant de la France libre, auteur de « La Route de San Romano » s’est éteint dans le Gard.

Mercredi 5 août, ce poète romancier et journaliste, couronné en 2003 par le Grand Prix de la Société des Gens de Lettres, s’est éteint, peut-être est-il parti parler avec le soleil. Né le 18 août 1921 à Montpellier, Frédéric Jacques Temple publiera son premier livre « Sur un cheval, » grâce à Edmond Charlot, le premier éditeur d’Albert Camus. Écrivain, mais doué de multiples compétences, il dirigera pendant une trentaine d’années l’ORTF, puis FR3 pour la région Languedoc-Roussillon.

Ami de Blaise Cendrars et d’Henry Miller avec lequel il correspondra de 1948 à 1980, cet artiste avait entre autres comme moteur de sa création, l’amitié et le courage, sa vie est un enseignement pour tous ceux qui partent à la rencontre de ses réalisations. Un hommage lui sera rendu par la Ville de Montpellier, qui souhaite également qu’un moment fort autour de son œuvre soit organisé dans le cadre de la prochaine édition de la Comédie du Livre.

« C’est la guerre qui a déterminé ma vie d’écrivain »

« C’est la guerre qui a déterminé ma vie d’écrivain, » explique le poète, romancier, traducteur, essayiste et journaliste. Frédéric Jacques Temple savait avec les mots partager les plus belles des recommandations, peindre le réel pour lui donner du sens, et inviter toujours le lecteur à la réflexion : « attention, à ne pas éteindre en toi le soleil. »

« Par le sextant du soleil », poèmes inédits récemment écrits par Frédéric Jacques Temple, aux Éditions Bruno Doucey.