Après la catastrophe qui a touché Beyrouth mardi 4 août, plusieurs pays ont annoncé qu’ils allaient venir en aide au Liban.

Selon le parquet de Paris, au moins 21 ressortissants français ont été blessés, une enquête a été ouverte. Et selon un dernier bilan, cette double explosion a fait au moins 110 morts et 4 000 blessés.

Beyrouth : 300 000 habitants sans domicile

L’équivalent d’un séisme de magnitude 3,3 a détruit de nombreux bâtiments sur des kilomètres. Selon le gouverneur de Beyrouth, 300 000 habitants de la capitale se retrouvent sans domicile.

Une cargaison de 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium serait à l’origine de la double explosion. Trois jours de deuil national ont été décrétés par le premier ministre, qui a promis que les responsables de la catastrophe devront « rendre des comptes. »

#Montpellier Hommage citoyen et solidarité

Le maire de Montpellier Michaël Delafosse : « nous avons été collectivement bouleversés par cette explosion d’une violence inouïe […] Le Liban est dans l’épreuve … et dans cette tragédie nous pouvons voir quand même un message d’espoir, des rassemblements comme ceux-ci, ou la géopolitique qui parfois affaiblit les hommes, et bien là les poussent à coopérer … Nous sommes Beyrouth. »