[Communiqué de presse] Jacou : Des parents alarmés par des classes surchargées réclament une ouverture de classe !

Mardi 23 juin, lors du dernier conseil d’école de l’Ecole Elémentaire Condorcet de Jacou, le Directeur a annoncé les effectifs prévus pour la rentrée de septembre : 28 élèves en CP, 30 en CM1 et en CM2.

Au total 450 élèves dans l’école. Ces chiffres non définitifs peuvent encore augmenter puisque chaque été de nouveaux habitants s’installent dans cette commune attractive de l’Hérault.

Pour preuve, quelques chiffres : en 2010 – 338 élèves, en 2013 – 419 élèves , en 2016 – 432 élèves, en 2020 plus de 450 élèves. Avant le confinement, les parents craignant cette évolution des effectifs s’étaient mobilisés : courrier daté du 5 Mars 2020. Les actions plus symboliques envisagées n’ont pas été menées en raison de la situation sanitaire des derniers mois.

Le Directeur a expliqué avoir fait une demande d’ouverture de classe mais celle-ci n’a pas abouti. Interpellée par les parents, la nouvelle conseillère municipale déléguée à l’Ecole Elémentaire, Collège et CEJ, Mme March, rappelle que tout est prêt au niveau de la municipalité pour accueillir une nouvelle classe si celle-ci est décidée par l’Education Nationale.

Les parents veulent que leur demande soit entendue par le Rectorat afin de permettre à leurs enfants de recevoir l’instruction à laquelle ils ont droit.

Comment cela sera-t-il possible pour des élèves de 6-7 ans privés de 2 mois d’école en Grande Section en raison du Covid-19 et qui se retrouvent à 28 par classe pour apprendre à lire ? La question se pose aussi pour les plus grands qui seront plus de 30 élèves par classe puisque l’école Condorcet accueille depuis de nombreuses années une ULIS composée de 12 élèves qui sont intégrés dans les classes en application du principe d’inclusion des élèves ayant un handicap.

En septembre prochain, il y a aura 34 personnes dans certaines classes à Jacou : en effet, 10 AESH accompagnent les élèves à besoins particuliers. En cette époque de distanciation physique ce chiffre de 34 au vu de salles de classes de 50m2 semble aberrant.

Et au delà de l’épidémie et des questions sanitaires de l’automne, comment l’équipe enseignante, particulièrement impliquée et investie dans la réussite des élèves pourra-t-elle mener à bien sa mission ? Cela ressemble à une mission impossible … Alors que les plus hautes instances de l’Etat réaffirment la priorité donnée à l’enseignement dans le premier degré, les parents élus de la FCPE demandent que cet engagement soit tenu à Jacou.

FCPE – Conseil Local des Écoles de Jacou