La configuration du deuxième tour des municipales à Montpellier est loin de la configuration que nous aurions souhaitée.

Nous regrettons qu’il n’ait pas été possible de construire à Montpellier une liste de rassemblement des forces d’alternative capable de rassembler toute la gauche, comme c’est le cas à Sète ou, au plus près de Montpellier, à Castelnau-le-Lez, villes où des listes de large rassemblement sont en mesure de gagner face aux maires sortants de droite.

Il n’est cependant pas question pour nous de mettre à égalité les trois listes présentes pour ce second tour.

Nous n’avons pas fait campagne contre le sortant, dénoncé son bilan pour la ville et son autoritarisme, pour nous résigner à laisser un second mandat à Philippe Saurel.
Nous ne sommes pas dupes du soi-disant positionnement « ni droite ni gauche » d’Altrad et ses colistiers, qui pour certains s’emploient à la création d’un macronisme local, et pour d’autres empruntent leur rhétorique anti-système au « Mouvement 5 étoiles » dont on sait à quelles compromissions le rejet du clivage droite/gauche l’a conduit en Italie.
Nous savons aussi quel crédit accorder aux promesses de gouvernance partagée et de transparence, de la part de têtes de liste qui ont tambouillé une alliance sans aucune concertation avec leurs équipes et sans aucune clarté programmatique, comme le montrent les contradictions nombreuses, sur le partage de la mairie ou sur les projets autoroutiers.

Après des échanges nombreux sur la situation, nous appelons collectivement à faire barrage à la droite à Montpellier.

Notre mouvement Confluence, soucieux d’expérimenter de nouvelles pratiques démocratiques, avait utilisé le scrutin à jugement majoritaire pour la désignation et l’ordonnancement de nos candidat.e.s sur la liste « Rassemblement des écologistes et de la gauche » présentée au 1er tour des municipales de Montpellier.

Afin de décider de notre positionnement pour le 2nd tour de ce 28 juin nous avons décidé de renouveler cette expérience en utilisant l’application en ligne de l’association « Mieux Voter » qui simplifie la procédure du vote à jugement majoritaire, notamment le dépouillement.

Une petit centaine de votants ont participé à ce vote sur les 200 signataires de Confluence. Elles et ils avaient à se prononcer sur 3 propositions, les résultats sont les suivants:

  1. Battre la droite, faire barrage à Saurel et à Altrad en votant pour la liste « Montpellier Unie » – Très bien
  2. Battre la droite, pas une voix pour Saurel ni pour Altrad – Bien
  3. Pas de position de Confluence – À rejeter

La position majoritaire pour ce second tour à Montpellier de Confluence est donc de battre la Droite, de faire barrage à Saurel et à Altrad en votant pour la liste « Montpellier Unie ».