Il y a un grand pourcentage de soignants, sur la liste Montpellier la citoyenne,” annonce Philippe Saurel maire de Montpellier et président de la métropole, candidat à sa succession pour le 28 juin prochain.

Une démonstration de force avec tous ses “colistiers santé” pour présenter les 22 mesures clés pour la santé, et la solidarité « afin de protéger les Montpelliérains. » Hier, mercredi 10 juin en conférence de presse à quelques pas de la mairie, place Georges Frêche, Philippe Saurel se dit en grande forme : « je suis tout neuf, j’ai gagné 10 ans. » Et l’angle a été mis sur le CLS et le projet Montpellier Capitale Santé, orienté vers un pôle d’excellence dit : « Médecine du futur. »

Contrat local de santé

CLS comprendre Contrat local de santé. Un CLS, c’est la promotion de la santé, la prévention, les politiques de soins et l’accompagnement médico-social accessible à tous et facilement. On le sait : être bien informé, c’est se donner les moyens d’être bien formé. Et en matière de santé, c’est souvent vital. Détail : « Un contrat local de santé qui n’existait pas à Montpellier, mais dont nous avons déjà fait la première partie, » explique le candidat Philippe Saurel.

Pour Caroline Navarre, Directrice de l’entreprise Vigipharm, spécialisée en surveillance des produits de santé, mais aussi déléguée à la Prévention Santé et aux Droits des femmes, l’ambition est de « réduire les inégalités sociales et valoriser les actions de santé pour tous. » La colistière de Montpellier la citoyenne parle alors du constat fait en 2014, où « n’existait qu’un lieu unique : la maison de la prévention. » Analyse : « cette maison de la prévention était appréciée par les associations et les professionnels, mais elle était en déconnexion avec les quartiers et la population […] et montrait des difficultés sur la sensibilisation des problèmes de santé. » Une phase de transition a été mise en place : « passer d’un lieu central et unique, à une politique dynamique, partagée, orientée vers les quartiers, et au plus près des populations fragiles, » précise Caroline Navarre, en énumérant toutes les actions déployées sur plus de deux ans, entre la journée du diabète à la Mosson, l’audition, le souffle, “Montpellier Sans SIDA”, la  lutte contre l’Hépatite C, et les différents forums santé, entre autres.

Le CLS a pour objectif de faire comprendre sa santé et la santé, de savoir être dans la prévention, pour faciliter les politiques de soins et l’accompagnement médico-social qui sont « spécifiques en fonction des territoires, et des villes. » Quatre thématiques ont été identifiées : la nutrition, la santé sexuelle et la vie affective, la lutte contre les cancers et la lutte contre les addictions.

Interview Caroline Navarre, déléguée à la Prévention Santé et aux Droits des femmes : 

Jacques Domergue, c’est le colistier surprise de Philippe Saurel. Les deux hommes s’étaient affrontés en 2014. Philippe Saurel, socialiste exclu l’avait emporté avec 37,54%, et Jacques Domergue UMP à l’époque avait recueilli 25,88% des voix. Mais « les contraires sont féconds, » nous confiait le maire de Montpellier, à propos de son numéro 13.

Montpellier Capital Santé et Médecine du futur

Certes, confronter les idées permet de trouver le bon chemin, et normalement de choisir de meilleures solutions. Motivations confirmées pour ce chirurgien et professeur des Universités : construire un pôle de la médecine du futur. 

En 2016, le “Pacte Métropolitain d’innovation dans la Santé,” et le programme “Montpellier Capital Santé” amorçaient en quelque sorte cette orientation. “Le pôle de la médecine du futur” sera un important programme pour Jacques Domergue. Un projet organisé autour de 5 axes : les biotechnologies et la biopharma, la robotique, les dispositifs médicaux et les nouveaux matériaux, les services à la personne connectés avec la lutte contre l’isolement des personnes âgées et enfin la bio-informatique et l’intelligence artificielle. « Nous voulons faire en sorte, que dans le domaine de la santé, nous soyons en capacité de créer le meilleur écosystème qui permette d’abriter tous les secteurs de la santé, » annonce Jacques Domergue. Ainsi “Montpellier Capitale Santé” est poussée vers le futur. Et le colistier de Philippe Saurel ajoute : « Montpellier doit décoller grâce à la santé, parce que nous, la santé, c’est dans notre ADN. C’est dans notre histoire. Donc c’est dans notre présent, et ce sera également dans notre avenir. »

Interview Jacques Domergue, chirurgien et professeur des Universités, colistier de “Montpellier la citoyenne” : 

Sur la thématique santé, et les différents projets proposés par les autres candidats arrivés au second tour, Philippe Saurel très en forme dira : « leurs programmes, c’est notre bilan. »  Le candidat se voit avec un temps d’avance, et semble déjà dans le futur. À noter : pour le CHU de Montpellier, un plan d’urgence est prévu. Il est estimé à 7 millions d’euros pour les différents travaux indispensables, à la préservation du site.

Question fiscalité, une annonce : « il y aura une baisse de la fiscalité sur l’ensemble du prochain mandat, si je suis réélu à la fin du mois ! »