France info et « ses sources gouvernementales, » confirment les « indiscrétions » du JDD qui annoncent les nouvelles dates supposées des élections municipales : les 27 septembre et 4 octobre, prochains. Jour 48, d’une situation inédite d’urgence, face à un fléau qui frappe toute la planète : Covid-19, apparu au mois de décembre 2019 en Chine.

VOIR : Évolution des cas de Covid-19 en temps réel dans le monde

Jour 48 de confinement [03-05-2020]

« Bien informé » le Journal Du Dimanche, et les proches du pouvoir, lancent le débat pour laisser croître : « le nombre de commentateurs ayant une vision parfaitement claire de ce qu’il aurait fallu faire. La modernité les a souvent fait passer du café du commerce à certains plateaux de télévision. Les courbes d’audience y gagnent ce que la convivialité des bistrots y perd. » Des paroles d’un Premier ministre, le 28 avril dernier qui permettraient peut-être d’entrevoir tout un pan de la stratégie de Com’ gouvernementale.

VOIR AUSSI Crise sanitaire, Édouard Philippe : « Protéger, tester, isoler… L’isolement n’est pas une punition »

Une indiscrétion donc, ou un communiqué avec trois semaines d’avance sur les données médicales attendues pour le 23 mai, et qui dit un peu familièrement, ce que tout le monde voudrait entendre.

Selon les informations du JDD, c’est un projet de loi qui prévoit de réorganiser les élections municipales les 27 septembre, et 4 octobre, prochains, pour les 4.800 communes n’ayant pas élu un conseil municipal au complet le 15 mars 2020.

Et un second tour en juin ?

Avant d’être adopté en Conseil des ministres, puis voté au Parlement avant fin juillet, ce texte doit être soumis au Conseil d’État. Le gouvernement peut-il se passer de l’avis du Conseil scientifique sur la faisabilité d’un second tour des municipales en juin ? Ce Conseil doit statuer sur le sujet, avant le 23 mai.