France déconfinement à venir, 22 856 décès depuis le 1er mars. Jour 41, d’une situation inédite d’urgence, face à un fléau qui frappe toute la planète : Covid-19, apparu au mois de décembre 2019 en Chine.

VOIR : Évolution des cas de Covid-19 en temps réel dans le monde

L’épidémie de Covid-19 a fait au moins 22 856 morts en France, selon le bilan communiqué ce dimanche 26 avril par la DGS, direction générale de la santé.

Stratégie nationale de déconfinement

Le gouvernement doit présenter mardi 28 avril à 15 heures, à l’Assemblée nationale la stratégie nationale de déconfinement, choisie. Un plan qui sera ensuite soumis au débat et au vote de l’Assemblée.

6 thèmes

Edouard Philippe abordera le process de ce déconfinement autour de 6 thèmes : la santé, l’école, le travail, les commerces, les transports et les rassemblements. À noter que le conseil scientifique a transmis à l’exécutif son avis, mis en ligne samedi, sur la sortie progressive du confinement. La notion de deuxième vague ou de risque de rebond en cas de relâchement trop soudain des mesures de contrôle est mise en avant dans ces avis.

Analyse de la transmission

Un taux d’immunisation fragile situé entre 5 % et 20 % selon les régions, le conseil rappelle que le taux idéal pour immunité collective est d’au moins 70 %, et peut laisser espérer, « éviter une reprise épidémique ». En revanche, le taux de transmission du Covid-19 a été réduit de 84 % grâce au confinement. Et le « relâchement trop soudain des mesures de contrôle pourrait se traduire par une remontée rapide du nombre de cas et par un retour des formes graves en hospitalisation et en réanimation », insiste toujours le conseil scientifique.

L’application StopCovid

Tensions, crise sanitaire et libertés publiques : le débat s’installe enfin, sur les modalités de l’application StopCovid. Un usage qui doit être aussi débattu par les députés le 28 avril 2020. Une application qui ne sera disponible que sur le système d’éxploitation Android dans un premier temps. Pour les utilisateurs d’iPhone c’est-à-dire le système d’exploitation iOS, ce sera pour plus tard… Quand ? Personne ne peut le dire à ce jour. Le débat sur les libertés restera certainement plus passionnant que les résultats potentiels fournis par cette appli, dont l’efficacité et les failles risquent de faire sourire, voire mourir de rire, les géants du secteur. Les garanties légales et techniques seront-elles à la hauteur des enjeux ? À suivre…