« Corona Victimes » est la première association de ce type liée au coronavirus à voir le jour en France. Jour 11, d’une situation inédite d’urgence, face à un fléau qui frappe toute la planète : Covid-19, apparu au mois de décembre 2019 en Chine.

VOIR : Évolution des cas de Covid-19 en temps réel dans le monde

Suivez cet article aujourd’hui [27-03-2020 : Mis à jour tout au long de la journée _]

« Corona Victimes » et scandale d’État

« Corona Victimes » est la première association de ce type liée au coronavirus à voir le jour en France. Cette association française des victimes, malades et impactés du Coronavirus Covid-19 a été créée récemment. Son objet : « permettre à tous les citoyens de faire valoir leurs droits, et de chercher à connaître la vérité, sur ce qui apparaît comme un scandale d’État« . Pour recevoir des informations, c’est ici.

« Ça signifie qu’on les regarde, qu’on n’est pas amorphes, mais seulement confinés et qu’il y aura un après, dans lequel il faudra faire le tri de ce qui a été fait et pas fait« , explique en soutien Bruno Gaccio. Ce célèbre auteur et éditorialiste des « Guignols de l’info » a de son côté mis en ligne un site pour tous ceux qui souhaitent déposer plainte contre X. Un site accessible ici, et identifié comme étant à l’initiative personnelle de Bruno Gaccio.

Jean-Baptiste Soufron, l’avocat de « Corona Victimes » explique dans un entretien accordé à L’Obs que la finalité de cette association : c’est pour que les citoyens puissent « s’organiser et se structurer, » pour également s’ils le souhaitent « être indemnisés, mener des actions, y compris judiciaires si besoin« .

La période de confinement est prolongée jusqu’au 15 avril

Intervention du Premier ministre Édouard Philippe, « la période de confinement est prolongée jusqu’au 15 avril. » Objectif annoncé : protéger les Français et « permettre à nos hôpitaux de faire face au COVID-19. » Voir aussi, Covid-19 : Le confinement est prolongé jusqu’au 15 avril.

PSA veut faire redémarrer ses usines en Europe

Face à l’épidémie de coronavirus, le groupe français PSA, c’est-à-dire les marques Peugeot, Citroën, DS et Opel, avait annoncé le 16 mars 2020, la suspension de son activité industrielle jusqu’au 27. Aujourd’hui, PSA met en place des mesures pour faire repartir ses usines en Europe, avec un protocole sanitaire précis. Des mesures sanitaires renforcées qui ont déjà été mises en place ces derniers jours pour maintenir une activité partielle, comme les magasins centraux de distribution de pièces de rechange dédié à maintenir l’entretien potentiel des véhicules. Un calendrier de reprise « progressive et sécurisée sera établi dans le cadre du dialogue social » et reste à définir, précise le communiqué.

Épidémie: face au manque de moyens, l’inquiétude monte dans les Outre-mer

Emmanuel Macron a annoncé l’envoi de deux porte-hélicoptères pour leur venir en aide. Certes pour l’instant les Territoires d’Outre-mer restent moins touchés par la pandémie de coronavirus qu’en métropole, mais les services hospitaliers y sont plus fragiles.