Alors que les entreprises du « grand » Montpellier sont fortement impactées par la crise du coronavirus COVID-19, la Ville et la Métropole de Montpellier ont décidé de prendre plusieurs mesures pour les acteurs économiques.

VOIR AUSSI : Mémo : Jour 04 COVID-19, « confinement prolongé ? »

En pratique, la Métropole a décidé de mettre en place une cellule métropolitaine d’orientation et de soutien. En coordination avec la Chambre de métiers et de l’Artisanat, la Chambre d’Agriculture et la Chambre de Commerce et d’Industrie, cette cellule a pour mission :

  • d’analyser régulièrement les informations sur la situation des entreprises de tous secteurs ;
  • de relayer les dispositifs mis en place au fil de l’eau sur le territoire ;
  • d’orienter, accompagner et traiter les demandes et problématiques des entreprises.

La cellule est joignable, par courriel à covid19-soutien-economique@montpellier3m.fr et sur deux lignes téléphoniques au 04.67.13.97.43 ou 04.67.13.61.03.

Le web www.entreprendre-montpellier.fr, recense aussi les dispositifs dont peuvent bénéficier les entreprises.

Ville et Métropole lancent un système d’exonération mensuelle des redevances.

Bien que ces dispositions doivent encore être soumises aux prochains Conseil Municipal et Conseil de la Métropole, la Ville et la Métropole prévoient de mettre en place un futur système d’exonération mensuelle des redevances :

  • Pour la ville de Montpellier : ce dispositif concernera les terrasses et étalages, marchés, marchés thématiques, halles pour les étaliers non alimentaires, concessions commerciales de la ville ;
  • Pour la Métropole de Montpellier : ce dispositif s’appliquera aux loyers des entreprises hébergées dans les bâtiments de la Métropole (pépinière et hôtel d’entreprises).
En parallèle, les startups accompagnées par le BIC, sont maintenues en visioconférence. De même, les pénalités de retard ne seront pas appliquées pour les entreprises inscrites dans les marchés publics Métropole/Ville et satellites métropolitains et qui sont pénalisées par la crise.