[VIDEO] Ce vendredi avec un point presse organisé, en début d’après-midi, le candidat du parti présidentiel, Patrick Vignal, entouré de la députée de l’Hérault, Coralie Dubost et de nombreux marcheurs, a souhaité rappeler son attachement aux valeurs du mouvement d’Emmanuel Macron et surtout qu’il en avait le soutien.

VOIR AUSSI : [VIDEO] Montpellier, LaREM investit son député Patrick Vignal qui souhaite « ferrailler » avec Philippe Saurel

Pour le député de l’Hérault et candidat LaREM aux municipales, « dans ce cirque, il y a un traître, une députée qui ne sert à rien, puisque son mentor s’appelle Philippe Saurel, des électeurs d’Emmanuel Macron trahis et des Montpelliérains qui sont aussi trahis ».

Avec des mots, très durs, Patrick Vignal tance le Maire sortant, candidat à sa réélection, « on a un candidat permanent, qui n’a jamais été Maire, la fonction d’un Maire, pour moi, ça demande d’abord, une colonne vertébrale, ça demande une constance dans les projets et dans la relation avec les autres. Le Maire, Philippe Saurel, a été comme le politique Philippe, pas de vision, que des coups de com’ et des coups bas ».

VOIR AUSSI : [VIDEO] Entre stratégie politique et errance démagogique (?), Philippe Saurel prépare un deuxième mandat

Sur la décision de la députée de l’Hérault Patricia Mirallès de quitter le parti présidentiel, mais de rester dans le groupe parlementaire des « marcheurs », suite à l’ultimatum de Philippe Saurel, il tempère, « Patricia, elle n’est pas députée, le député s’appelle Philippe Saurel », pour le Patrick Vignal, « cette Ville, elle mérite d’avoir des élus qui sont debout ». S’adressant à sa collègue, il continue, « je dois m’adresser à Madame Mirallès, elle fait comment après les élections, elle revient taper à la porte du groupe, en disant, les élections sont finies, je suis 9e sur la liste, reprenez-moi, on fait comment avec son assistant parlementaire qui n’est plus depuis début février assistant parlementaire, il est autoentrepreneur, je vous fais le pari devant les médias qu’au mois d’avril, il redeviendra assistant parlementaire. Franchement, soyons sérieux ! »

Au-delà, du « cas » Mirallès, Patrick Vignal souhaitait aussi présenter aux médias les marcheurs de sa liste. Une liste qui sera dévoilée en grande pompe, ce dimanche, malgré sa publication, ce vendredi, par la Préfecture de l’Hérault.

« Je suis très heureuse de fermer la liste pour les femmes. » – Coralie Dubost, députée LaREM

« En Marche, c’est un état d’esprit, des valeurs, c’est de la loyauté, c’est de l’audace, c’est une capacité d’autocritique », commence la députée de l’Hérault, « ce n’est pas un logo ».

Devant les marcheurs rassemblés, spectateurs de la conférence de presse, elle précise, « je te remercie Patrick, je suis très heureuse d’être sur ta liste et d’être en fin de liste […], tu arrives aujourd’hui à impulser l’ensemble de nos valeurs, dans le cadre de la campagne pour Montpellier, pour la rendre, elle aussi audacieuse, courageuse, qu’elle aille vers l’avenir, qu’elle soit en capacité d’embrasser le progrès, de se remettre en question, sur les points où elle doit se remettre en question, pour évoluer ».

Interview de Coralie Dubost, députée de l’Hérault et 64e sur la liste « Montpellier en Capital ! » : « Une fois que l’investiture a été décidée, je suis la famille »