[VIDEO & ITW] Ce lundi 24 février, Alenka Doulain et ses colistiers ont signé un code éthique des élus, avec des engagements contre la corruption, et les conflits d’intérêts. 

Si Alenka Doulain se retrouve en charge d’un mandat de 6 ans, elle veut donner à tous les citoyens de la ville la garantie d’une municipalité sereine, équitable et transparente. Symbole fort pour ce code éthique, sa signature par les colistiers de #NousSommes avant le dépôt de la liste à la préfecture. Et point presse pour explications, vidéo :

Incarner une morale et des valeurs

Objectif de #NousSommes : incarner une morale et des valeurs que les équipes souhaitent sans failles sur toute la durée d’une gouvernance. Avec ce code éthique, l’idée est de baliser les fonctions des uns et des autres. L’équipe d’Alenka Doulain a pour volonté de restaurer la confiance, par la transparence et l’intégrité.

Code Éthique

« Il était important de le rendre solennel aujourd’hui, c’est avant tout un contrat moral. Mais nous veillerons à l’intégrer dans le règlement intérieur du conseil municipal,» explique la tête de liste de #NousSommes.

Interview Alenka Doulain, tête de liste et Arnaud Matarin, colistier numéro deux sur la liste de #NousSommes

Jannin, le mauvais exemple du “passé”

Lors de son intervention en point presse devant la préfecture Alenka Doulain a bien évidement cité le cas de Stéphanie Jannin, une ex-candidate LaREM aux législatives, ex-adjointe puis à nouveau adjointe à la mairie, qui avait été condamnée en décembre 2017 par le tribunal correctionnel de Montpellier à 5.000 euros d’amende pour prise illégale d’intérêt. Objet : des subventions votées en conseil municipal en faveur d’une association présidée par son compagnon. Dans un autre dossier, Me Jannin avait été poursuivie pour le vote d’un marché de construction de logements sociaux d’un montant de 70 000 €. Marché obtenu par une société dont elle avait été la salariée, en revanche sur cette affaire Mme Stéphanie Jannin a été relaxée.

Un dysfonctionnement que #NousSommes ne souhaite plus voir exister à la mairie. Arnaud Matarin citera notamment les 6 propositions de Transparency International France, pour renforcer l’intégrité de la vie publique locale. 

« Celles et ceux qui animent la démocratie se doivent d’être exemplaires et irréprochables », insiste Alenka Doulain, candidate des 15 et 22 mars prochains.