Véronique Calueba veut faire de Sète « une ville aussi accueillante que durable ! »

Véronique Calueba veut faire de Sète « une ville aussi accueillante que durable ! »

La candidate du rassemblement de la gauche, en dehors du PS, réunissait ses soutiens ce vendredi 21 février dans la salle Georges Brassens. Une salle où il ne valait mieux pas arriver en retard.

« On a préparé 500 chaises », glissait un proche de Véronique Calueba en début de soirée. Accueillis au son de la batucada, les Sétois se sont déplacés en nombre pour soutenir la dynamique candidate locale, arborant une veste jaune solaire.

Au fur et à mesure de la soirée, alors que ses colistiers se succédaient à la tribune autour de différentes tables rondes, les équipes de Véronique Calueba rajoutaient à la hâte des dizaines de chaises en fond de salle pour permettre à tous les visiteurs de pouvoir s’asseoir, pour suivre le discours de la candidate.

Après les tables rondes, chacun des colistiers était appelé à monter sur scène en commençant par la fin pour permettre à la candidate d’arriver en dernier. À l’applaudimètre, Natan Liberti, petit fils de François Liberti, charismatique élu politique héraultais, originaire de Sète et présent dans la salle, supplantait l’ensemble de ses petits camarades.

Une régie publique de l’eau et davantage de sécurité pour les quartiers.

Il n’était pas encore 20 heures lorsque la candidate faisait son apparition au pupitre. Son discours était certes un discours d’ouverture, mais résolument à gauche. Désireuse de « donner un nouvel élan à cette ville de Sète », Véronique Calueba veut offrir une « cité plus sûre en rouvrant dès que possible les petits commissariats de quartier, au plus près de nos concitoyens ».

Reprenant à sa guise l’exemple de la ville de Dunkerque dans le Nord, la cheffe de file veut que « les transports en commun soient gratuits pour nous tous » et y voit « un choix politique assumé et fort que nous mettrons en place dès qu’on sera élus »

Encore plus de logements sociaux……… pour respecter la loi !

Soucieuse de façonner « une ville toujours plus accueillante », la dynamique tête de liste ne lâche plus le micro et annonce son souhait « de faire construire au plus vite beaucoup de logements sociaux pour enfin atteindre les 25% imposés par la loi française ».

Il n’est pas tout à fait 21 heures quand la cheffe de file conclut son discours en confirmant sa volonté forte de redynamiser Sète Agglopole et de « faire sortir l’intercommunalité du carcan dans laquelle elle se trouve ces derniers mois, sous la houlette de monsieur Commeinhes ! ». Le discours se termine. De facto, le bar est ouvert, la soirée dansante prévue est lancée. Mais, au vu de la foule impressionnante qui s’est progressivement agglutinée au fond de la salle, y parvenir ressemble franchement à un parcours du combattant !

La liste « Alternative Sétoise » :

  1. Véronique Calueba
  2. Arnaud Jean
  3. Laura Seguin
  4. Raphael Avrillon
  5. Marie-Thérèse Mattera
  6. Sebastien Andral
  7. Madeleine Estryn
  8. Clément Calmettes
  9. Nathalie Monnier
  10. Natan Liberti
  11. Ghyslaine Gélys
  12. Christophe Aucagne
  13. Olga Noubadji-Wenger
  14. Jean-Jacques Faucet
  15. Xenia Marcuse
  16. Pierre Guelfi
  17. Céline Jalla
  18. Laurent Hercé
  19. Véronique Mauroy
  20. Omar Douich
  21. Cyrielle Garrigues-Rault
  22. André Alonzo
  23. Martine Escassut
  24. Gabriel Blasco
  25. Martine Dehillotte-Leblond
  26. Serge Albanese
  27. Nicole Martelly
  28. Dominique Vion
  29. Stella Morenas
  30. Franck Paris
  31. Nathalie Larchet
  32. Mathieu Lainé
  33. Anne-Claude Souberbielle
  34. Jean-Claude Sauvagnargues
  35. Hélène Bourgon
  36. Pierre Viguier
  37. Marie des Neiges Miramond
  38. Karl Joseph
  39. Roselyne Bähler
  40. Gérard Puyuelo
  41. Nadège Poirrier
  42. Jean-Pierre Nègre
  43. Juliette Massat