Nîmes en transition : Trois listes candidates à Nîmes ont signé le « pacte »

Pacte pour la Transition (© Nîmes en Transition)

Trois listes candidates à Nîmes ont d’ores et déjà signé le « pacte », celles de Bouget (Nîmes citoyenne à gauche), Richard (Nîmes, une ville nommée Désir), Tebib (Le choix de l’avenir), ainsi que deux autres listes dans l’agglomération celles de David-Alexandre Roux à Manduel, et Paul Gabriel à Saint-Gilles. 

VOIR AUSSI : « Nîmes Citoyenne à Gauche » s’engage sur le « Pacte pour la Transition »

Le Collectif Nîmes en transition, qui regroupe une trentaine d’associations, a cherché à proposer aux candidats, à travers le Pacte pour la Transition, des mesures très concrètes sur 32 thématiques (réparties sur trois niveaux) couvrant tous les champs des compétences d’une municipalité et qui pourraient être effectives dans le temps d’un mandat électoral.

Quatre mesures font l’unanimité.

À Nîmes, quatre mesures font l’unanimité au niveau d’engagement maximum (3), la cinquième mesure du « Pacte » relative à la « structuration de filières paysannes, bio et locales, rémunératrices pour les agriculteurs et agricultrices », la dixième mesure, « protéger la ressource en eau, en assurer une meilleure qualité et un accès garanti à toutes et tous, en la considérant comme un bien commun », la vint-quatrième mesure, « garantir l’accès à un logement abordable et décent pour toutes et tous » et la trente-et-unième mesure, « mettre à disposition des initiatives associatives et citoyennes du territoire, les espaces et ressources pour favoriser leur collaboration, le lien social et le développement de tiers-lieux (espaces d’expérimentation, de partage, de co-gouvernance, etc.) ».

Pour le Collectif nîmois, le pari est réussi alors qu’à ce jour chacune des 32 mesures proposées a été signée par au moins deux listes nîmoise sur 3. Néanmoins, c’est surtout sur la mesure relative au logiciel libre (#04) que les candidats aux municipales se sont le moins engagés, avec une non-signature, un engagement au niveau 1 et un au niveau 2.

En pratique, le Pacte pour la Transition a été adressé aux différentes listes candidates aux élections municipales sur Nîmes mais aussi sur les villes de son agglomération. La « barre nationale » pour être considéré comme signataire du Pacte a été fixée à au moins 10 mesures quel que soit le niveau d’engagement.