Face au maire sortant de Freddy Cerda, la liste « Gallargues en Commun » espère bien créer la surprise, lors des municipales de mars prochain.

Après un premier travail préparatoire, engagé depuis mai 2019, où se sont succédé présentation de la démarche, consultation des citoyens et recueil des propositions, le collectif est entré dans sa dernière phase : constitution d’une liste de citoyens, « en accord avec le programme élaboré avec les habitants ».

Les axes forts d’un programme qui se construit.

Concrètement le collectif a décidé de mettre au centre de sa démarche, « la préservation de la ceinture verte que constituent la garrigue et les terres agricoles, le développement d’une agriculture raisonnée et biologique », de « stopper le bétonnage des terres », de « limiter la construction de lotissements et l’étalement urbain en réhabilitant les 130 logements vacants notamment dans le centre-ville et en créant une Zone Agricole Protégée » et dans le même temps, de favoriser « le développement des énergies renouvelables et réaliser un parc photovoltaïque. »

Les militants souhaitent aussi plus largement, « développer une politique sociale contre la pauvreté et la précarité en renforçant le tissu associatif, en évitant l’isolement des personnes seules, âgées ou handicapées », « développer un réseau de pistes cyclables » et « reconquérir les services publics, de l’éducation avec la réouverture de la 6e classe de maternelle et un nombre suffisant de places en crèche, de l’eau en reprenant la gestion municipale, des transports avec des arrêts supplémentaires de TER, de la poste avec sa réouverture les après-midi. »

Sur la question complexe de Syngenta, classé SEVESO II, le collectif souhaite mettre en place un « Comité d’Observation et de suivi des mesures de protection des habitants et de l’environnement » afin de prévenir de potentiels « risques de catastrophes naturelles et technologiques ».

« La liste Gallargues en Commun se fera avec les habitants ou ne se fera pas. »

Dans cet esprit, le collectif souhaite que, dès son élection, le conseil municipal organise une consultation des habitants sur des questions importantes comme l’aménagement du centre-ville et de la place du coudoulié, ou encore le lieu de construction d’un parking.

Cohérents avec leur ambition, les membres du collectif n’ont pas encore désigné leur tête de liste, afin de « rassembler toutes les sensibilités citoyennes, écologistes et sociales pour un projet communal d’intérêt général ».

Pour le moment, le collectif citoyen a proposé déjà à : Danielle Floutier, enseignante honoraire, Aldo Cabanis, astronome et médiateur scientifique, Audrey Dieulangard, entrepreneur et René Dagand, analyste du travail, de conduire cette liste, pour les prochaines élections municipales.