Jean-Michel WEISS, Secrétaire Général de la Fédération Autonome de la Police Municipale Hérault-Gard, revient sur l’agression dont a été victime le chef de service de la police municipale de Villeneuve les Béziers. 

Alors qu’avec un de ses collègues, il intervient pour un problème récurrent de stationnement de véhicules sur un trottoir, il est pris violemment à partie et menacé à l’aide d’un amortisseur de véhicule. Devant l’agressivité, l’agent de police se saisit de sa matraque télescopique afin de se protéger de l’attaque. Aucun coup n’a été porté par le policier. Alors que les agents décident de relever l’outrage et les infractions, le chef de service remet son bâton de défense à l’étui, afin de calmer la situation. Alors qu’il tente de photographier les véhicules en infraction, il est violenté par le contrevenant qui lui porte un coup au niveau de la face, faisant tomber le téléphone de service. Alors que l’agent tente de l’interpeller, il chûte lui occasionnant une blessure à l’épaule qui lui vaudra 30 jours d’ITT.

Grace à l’intervention d’autres agents de police municipale le pire a été évité pour le chef. Le mis en cause est rapidement interpelé en collaboration avec la police nationale. Il est placé en garde à vue et le Procureur de la République engage des poursuites à son encontre. Il sera jugé en mai prochain en raison de la grève des avocats.

De manière générale, la Fédération Autonome de la Police Municipale Hérault-Gard, note une augmentation du nombre de policiers municipaux blessés en service. Ici à Villeneuve les Béziers, avant-hier à Nîmes …

Le syndicat professionnel attire l’attention des pouvoirs publics sur la dangerosité de ce métier. Pour une simple infraction au code de la route, les contrevenants sont prêts à en découdre avec les forces de l’ordre, mettant ainsi en danger la vie des autres usagers, celles des agents de police …

Jean-Michel WEISS réclame que la justice sanctionne ce type de comportement irresponsable et dont les conséquences peuvent être dramatiques. 

Il précise que les images des caméras-piétons confirmeront les dires des fonctionnaires de police, qui assermentés ne peuvent trahir la vérité. Ces images sont consultables pour les Officiers de Police Judicaire de la Police Nationale et par le parquet dans le cadre de cette enquête.

Jean-Michel WEISS apporte son plein et entier soutien à la police municipale de Villeneuve les Béziers mais aussi à l’ensemble des agents, qui au quotidien contribue à la sécurité dans nos villes et villages.

Fédération Autonome de la Police Municipale
Hérault – Gard