L’Union départementale CGT de l’Hérault appelle « à renforcer les actions revendicatives, à se mobiliser massivement le 9 janvier par la grève et les manifestations et poser tout de suite le prolongement de la grève le 10 janvier ».

VOIR AUSSI : Le Rendez-Vous avec Serge Ragazzacci : « Qui prend qui en otage ? »

Pour le syndicat, dans un communiqué, « un profond mouvement social existe, des travailleuses et des travailleurs ont fait le choix de la grève reconductible à la SNCF, à la RATP et dans bien d’autres entreprises du public et du privé. »

Sur le fond, pour l’Union départementale,« le gouvernement cède au chantage du patronat qui ne veut pas entendre parler d’augmentation des salaires, d’augmentation de cotisations ou d’égalité salariale entre les femmes et les hommes, mesures qui permettraient pourtant de porter les caisses à l’équilibre, mieux les rendre excédentaires pour financer un retour de la retraite à 60 ans et une réelle prise en compte de la pénibilité. » 

En pratique, des cortèges seront organisés, jeudi 9 janvier 2020, à Sète à 10h, Place de la Mairie, à Béziers, à 10h30 à la bourse du Travail et à Montpellier, à 14h, place de Zeus.

Une manifestation sera aussi organisée à Montpellier, avec les cheminots du Languedoc-Roussillon, mardi 7 janvier 2020, à 10h30 aux abords de la Gare Saint Roch.