Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram

Savez-vous ce qu’est la paraskevidékatriaphobie ? Aucune importance, puisque le langage n’a pas été inventé pour être compris. Et ce mot en fournit la preuve manifeste. Il exprime la peur du vendredi 13. Dans un premier temps, nous devrions nous étonner de l’existence même d’une telle phobie. Mais surtout, comment pouvons-nous supporter d’ignorer ce que représente le vendredi 13 ?

Série de films, super cagnotte de La Française des jeux, jour de bonheur ou de malheur… Voici en substance ce qu’évoque pour nous vendredi 13. Nous savons aussi vaguement que le jour est associé à certains épisodes bibliques, ou à d’autres mythes, comme celui des templiers. Cette nature d’information se révèle parfaitement superflue. Elle s’entend, se stocke, mais n’amène aucun sens utile. Plutôt que mémoriser les différentes références au vendredi 13, peu instructives, n’est-il pas essentiel de comprendre la signification de ce haut symbole mystique ?

Le nombre 13, omniprésent dans la spiritualité

Comme dans l’histoire de Robinson Crusoé, vendredi symbolise l’inconscient. Tirant son nom de la planète/déesse Vénus, il évoque la découverte du savoir dissimulé ; le dialogue intérieur, ou réflexion. Découvrir en soi cette connaissance tapie dans l’ombre mène à la pleine conscience : celle du caché et du connu. Le nombre 13, omniprésent dans la spiritualité, exprime la réalisation spirituelle absolue, constituant la transcendance du 12. Jésus et ses 12 apôtres, le roi Arthur et ses 12 (ou multiple de 12) chevaliers de la Table ronde, les 12 constellations traversées par une 13e (celle du serpentaire), 12 noms du soleil en sanskrit,… 12 symbolise la lumière de l’esprit, et 13 l’intégration du savoir.

La vision du caché mène à la réalisation spirituelle

La vision du caché mène à la réalisation spirituelle. Telle est la signification de vendredi 13. Ce message redondant, insistant, est aussi celui des pleines lunes, fêtes religieuses, et autres solstices. Puisque nous ne comprenons plus les enseignements de la nature, ils nous sont transmis par les traditions. Tous les chemins mènent à Rome. Tous les indices mènent à la conscience. Pour qui médite sur sa propre connaissance.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur telegram
À LA UNE

[VIDÉO] Occitanie : Manuel Bompard en soutien au collectif « anti-sanofric »

Le rendez-vous avez été donné, ce samedi 6 mars, devant le CHU de Montpellier, arrêt de tram Lapeyronie. Manuel Bompard eurodéputé LFI et chef de file pour les élections, flanqué...

Montpellier : De nouveaux locaux pour le Département d’Anesthésie Réanimation du pôle Neurosciences Tête et Cou

La visite de presse avait été annoncée de longue date par le service presse du Centre Hospitalier Universitaire de Montpellier (CHU). Visiblement, il n’y avait pas que la visite de...

SOUTENEZ LE MOUVEMENT

Soutenez Le Mouvement !

Votre don est défiscalisable à hauteur de 66% !

Je participe
VIDEO, INTERVIEW, EMISSIONS​
LES PLUS LUS
ANNONCES LEGALES