[Communiqué de presse] Implantation du stade Louis Nicollin sur la ZAC Ode à la Mer

ILLUSTRATION EN PRENANT L’EXEMPLE DU STADE ALLIANZ RIVIERA DE NICE - GOOGLE MAP (Michaël Delafosse)
L'Occitanie, c'est aussi la Région du fromage

Un choix responsable de politique publique et d’aménagement du territoire

« Les élections municipales sont l’occasion d’ouvrir des débats avec les montpelliérains, de confronter les projets et la vision du devenir de Montpellier portés par chacun des candidats.
Je me réjouis, qu’après mon 1er engagement sur la gratuité des transports publics, la proposition d’implantation du futur stade Louis Nicollin sur la ZAC Ode à la Mer ouvre un nouveau débat.
Car, au-delà de la proposition d’implantation du nouveau stade, il s’agit là d’un choix responsable de politique publique et d’aménagement du territoire pour les 20 prochaines années.

Une utilisation responsable de l’argent public. Respectueux du souhait de la famille Nicollin de construire un nouveau stade, je suis confiant dans leur capacité à mener à bien ce projet avec leurs partenaires. Favorable à un financement 100% privé du stade, je propose son implantation sur la ZAC Ode à la Mer qui bénéficie déjà des infrastructures nécessaires (dont 2 stations de tramway) et de la proximité avec la gare Sud de France, l’aéroport, l’A9. Un projet bien moins coûteux pour le contribuable, avec un calendrier de mise en œuvre plus rapide et moins risqué que celui prévu sur la ZAC Cambacérès. En effet, cette dernière nécessite, pour accueillir cet équipement, des travaux d’aménagements importants relevant de financements publics, et dans des délais non maitrisés à ce jour puisque le site présente une zone de protection archéologique et des risques d’inondabilité .

La protection du commerce de proximité et du centre-ville de Montpellier en abandonnant le projet de nouveau méga centre commercial prévu sur Ode à la Mer : « Shopping Promenade » deux fois plus grand qu’Odysseum ! Ce modèle de surfaces commerciales démentielles est aujourd’hui dépassé et achèverait le commerce de proximité. La puissance publique doit en priorité concentrer ses efforts à rééquilibrer l’offre commerciale en centre-ville et dans les quartiers et répondre à la forte demande des habitants en faveur du commerce de proximité. Si nous ne mettons pas fin à ce projet, 95 % de l’offre commerciale se situera en périphérie à l’horizon 2025.
Ode à la Mer était prévue, initialement et avant une méga extension, pour la restructuration de la zone d’activités du Fenouillet. Il n’est pas question d’abandonner ce projet de restructuration ; le transfert des enseignes aux locaux vieillissant de ce secteur pourra se faire en concertation et en fonction de leur spécialité autour du nouveau stade sur Ode, en centre-ville de Montpellier ou encore sur l’avenue Raymond Dugrand.

La mobilisation en faveur du quartier Mosson autour d’un projet ambitieux et structurant sur le site du stade. Ce quartier emblématique de Montpellier doit faire l’objet de toute notre attention. Le transfert du stade sur un nouveau site est l’occasion de créer une nouvelle dynamique pour le quartier Mosson et de proposer de nouvelles perspectives pour l’Ouest de Montpellier. Le choix d’un financement 100% privé pour la construction du nouveau stade permettra à la Ville d’investir fortement pour une réhabilitation complète et la requalification de ce site. Entre 20 et 40 M€ pourront être consacrés à la réalisation d’un lieu innovant et incontournable pour l’accueil de manifestations de sports de haut niveau et la pratique du sport amateur à Montpellier. Ce nouvel équipement phare de Montpellier, concerté avec les habitants et les associations sportives, fera l’objet d’un concours international pour le positionner dans une dynamique novatrice de la pratique du sport. »

Michaël Delafosse