Pour dénoncer le manque de place dans l’école Simon Bolivar du quartier de la Paillade, des parents d’élèves ont décidé, ce matin, de donner cours dans le grand hall à l’hôtel de ville de Montpellier.

Pour le collectif « Intercollectif de la Paillade », « toutes les classes et salles de l’école Simon Bolivar sont sur-occupées », la « mise en place des dédoublements des classes de CP et CE1 n’est pas effective, les instits se retrouvent avec 24 à 27 enfants loin des 12 élèves par classe qu’exige la loi pour les écoles en REP + ».

Pour ces habitantes du quartier, de nombreux problèmes auraient déjà été signalés à l’élu Abdi El Kandoussi au conseil d’école le 15 octobre 2019, pêle-mêle, absence de bibliothèque, de salle de motricité, d’espace dédié aux intervenants extérieurs ou encore de salle des maîtres. Pour toute réponse, elles auraient reçu un : « Vous n’avez qu’à faire moins d’enfants ». Des courriers auraient aussi été adressés à la mairie.

Le collectif a pourtant, déjà trouvé une solution, les 100 m² des anciens logements de fonction. L’intercollectif de la Paillade et le collectif des parents d’élèves de l’école Simon Bolivar demandent ainsi que des travaux soient inscrits à l’ordre du jour au prochain conseil municipal et intégré dans le budget 2020, pour rentre utilisable ces m².