Macron et son gouvernement mènent une terrible offensive contre nos droits. Ils viennent de s’attaquer aux chômeurs en réduisant considérablement la possibilité d’accéder à des indemnisations désormais réduites.

Sous prétexte d’uniformiser les régimes de retraite, ils veulent nous priver de notre droit à une retraite digne de ce nom.

  • imposer une retraite par points sachant que la valeur du point est révisable chaque année, c’est pouvoir à volonté imposer une baisse des pensions.
  • fixer le montant de la totalité des retraites à 14 % du P.I.B. alors que le nombre de retraité-es va aller en augmentant, c’est arithmétiquement imposer une baisse des pensions.
  • étendre la moyenne de référence à toute la carrière et non plus aux meilleures années, c’est faire entrer dans le calcul les premières années difficiles, les périodes de temps partiel, tous les moments où nous avons moins cotisé. C’est arithmétiquement imposer une baisse des pensions.
  • repousser l’âge de départ à taux plein, c’est nous faire travailler toujours plus. Pour gagner moins.

C’est à nous toutes et tous qu’on s’attaque ! Ripostons toutes et tous ensemble !

D’ores et déjà les organisations syndicales appellent à une grève massive le 5 décembre. Faisons en sorte que ce soit véritablement le début d’une mobilisation générale contre cette politique violemment antisociale, à l’image de la dynamique qu’ont enclenchée les cheminots de la SNCF et de la RATP.

Les organisations signataires se joignent à cet appel et invitent leurs militant-es, leurs sympathisant-es et l’ensemble de la population à participer massivement au mouvement de grève et aux grandes manifestations du 5 décembre.

L’Assemblée des Assemblées a quant à elle appelé les Gilets Jaunes à participer à ce mouvement.

Nous appelons à constituer le front le plus large possible afin de gagner cette bataille pour la justice sociale.

Signataires : CNT34 (Confédération Nationale du Travail), EELVLR (Europe Écologie Les Verts), Ensemble!34, NPA34 (Nouveau Parti Anticapitaliste), PG34 (Parti de Gauche), SESL34 (Solidaires Étudiant-e-s), UCL34 (Union Communiste Libertaire).