Comme je l’ai indiqué le 9 mai dernier à l’occasion de mon annonce de candidature, une des priorités de mon programme est le travail en commun et en confiance avec les agents de la Ville et de la Métropole ainsi qu’avec toutes celles et ceux qui, au quotidien, incarnent le service public sur notre territoire.

J’ai la conviction que c’est ensemble, agents et élus, que nous pourrons redonner à notre Ville et à notre Métropole la place qui doit être la sienne.

J’avais à cette occasion annoncé la mise en place d’un Pacte de service public avec le personnel municipal et métropolitain qui contiendra deux aspects principaux : 1/ l’amélioration des services rendus au quotidien à nos administrés et 2/ un partage des gains de productivité avec celles et ceux qui y auront contribué.

Ce deuxième engagement fera l’objet dès le début du mandat de nombreux échanges durant lesquels tous les aspects sociaux seront abordés sans tabous et dans l’intérêt général : qualité des services rendus, conditions de travail, absentéisme, bourse d’échange de postes, formation permanente, partage d’une vision et d’un projet commun au service des montpelliérains.

Je ne peux donc que regretter le « clash » provoqué ce matin par Philippe Saurel, pour reprendre ses mots, avec les représentants syndicaux. Ce n’est pas ma conception des relations sociales et encore moins des relations humaines !

Nous organiserons durant la campagne une réunion de travail à laquelle les représentants syndicaux et agents qui le souhaitent seront conviés pour aborder ces différents thèmes.

Alex Larue
Candidat aux élections municipales