Mohed Altrad vient d’officialiser sa candidature à la mairie de Montpellier. Cette annonce était attendue. Elle n’est pas franchement une surprise.

Pour autant, la personnalité de Mohed Altrad, son parcours singulier, viennent bousculer le paysage politique traditionnel. Ce qui est plutôt une bonne chose.

Gageons que Mohed Altrad saura valoriser cette singularité pour enrichir le débat public, lui apporter une tonalité nouvelle.

Nous n’en sommes pas là.
Pour l’heure, je note que l’écologie n’est pas au cœur de ses propositions.
La campagne qui s’engage sera donc l’occasion de confronter nos idées. Sans a priori. Sans défiance. Mais dans la clarté.
Nous voulons mettre l’écologie au centre de l’action municipale.

Comme l’a dit Nicolas Hulot : L’écologie alibi, l’écologie des petits pas, c’est fini.
Nous voulons une écologie en grand, une écologie à pas de géants.
La prochaine ou le prochain maire de Montpellier doit être écologiste.

Manu Reynaud
Porte-parole d’EELV (Europe écologie les verts)
Montpellier