Le projet « Les terres, miroirs du monde » met en lumière le travail du Japonais Kôichi Kurita, artiste contemporain au style presque zen.

Depuis plus de vingt ans, l’artiste prélève, tous les jours sans exception, une poignée de terre, partout où il se trouve. Après le Japon, l’artiste a déjà collecté 979 terres dans 225 communes de France.

L’artiste a été accueilli, cet hiver, en résidence à Saint-Gilles, pour réaliser huit collectes, et étoffer sa « bibliothèque des terres ». La matière collectée, broyée et mélangée est ensuite installée sur des carrés de papier, dans des coupelles ou des flacons d’eau, au cœur d’installations éphémères et méditatives.

Annonce - Pub - Advertisement

Pour l’exposition « Les terres, miroirs du monde », Kôichi Kurita a préparé quatre installations, dont une présentée au Pavillon de la culture et du patrimoine.

Ces installations éphémères et méditatives sont portées par le syndicat mixte de la Camargue gardoise, en collaboration avec Saint-Gilles, Aigues-Mortes, le Centre des monuments nationaux et Grand site de France.

Infos pratiques : À découvrir à Saint-Gilles, jusqu’au 31 août 2019.
Les mercredis, jeudis, vendredis et samedis après-midi de 14h à 18h. Ouvert le dimanche après-midi en juillet et août. Entrée libre.

Le service Patrimoine de la Ville de Saint-Gilles organise des visites guidées de l’exposition installée au Pavillon de la Culture et du Patrimoine.
Pour adultes : tous les mardis jusqu’au 27 août à 18 h (45 mns environ)
Pour enfants : le mercredi 21 août, de 15h à 16h30 (dès 7 ans, avec atelier créatif et goûter offert). Gratuit sur réservation au 04 66 87 40 42.

Annonce - Pub - Advertisement