Si les procès envers les Gilets Jaunes continuent de faire florès, les deux comparutions de ce vendredi 19 juillet au Tribunal correctionnel de Montpellier présentaient une tonalité particulière.

Connus sous les noms de Casti et Dylan, ce  sont des figures bien connues du mouvement des Gilets Jaunes dans l’Hérault. Les deux prévenus ont un point commun, ils ont tous les deux été énucléés par les forces de l’ordre, le premier il y a quelques années, et le second tout récemment. 15 jours après sa blessure, Dylan revenait prendre part aux manifestations.

Le 8 juin dernier, lors de l’Acte 30, les deux hommes avaient été arrêtés pour des jets de projectiles et des feux de poubelles. À la suite de leurs procès, les prévenus ont vu les faits requalifiés en tentative. Au final, le premier a été condamné à trois mois de prison avec sursis, et  le second à 5 euros de jours-amendes pendant 100 jours.

Annonce - Pub - Advertisement

Si les condamnés se sont sentis soulagés par les décisions clémentes, les Gilets Jaunes présents eux, continuent à se mobiliser pour les deux hommes qu’ils considèrent comme des symboles des violences policières. Ils avaient ainsi érigé un « mur des mutilés » aux abords du Tribunal.

[VIDEO] Quelques mots de Casti et Dylan, puis lecture du discours de Kaina :

Voir aussi, Montpellier : Acte 30 des Gilets Jaunes, « c’est important de ne rien lâcher»

Annonce - Pub - Advertisement